Accord Congo-FMI : la majorité présidentielle exhorte le gouvernement à la mise en œuvre des quarante-huit mesures

Samedi 28 Septembre 2019 - 17:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Réunis en assemblée générale le 27 septembre, au Palais des congrès de Brazzaville, les partis membres de la famille politique ont réaffirmé leur détermination à suivre l’application, par le gouvernement, des termes de l'accord conclu le 11 juillet dernier.

Le programme sur la Facilité élargie de crédit (FEC), conclu entre le Congo et le Fonds monétaire international (FMI), a été passé en revue par les partis membres de la majorité présidentielle. En effet, réunis sous la direction de Pierre Ngolo, président par intérim de cette plate-forme, les participants ont exprimé leur satisfaction quant à l’aboutissement heureux des négociations entre les deux parties.

« Les partis politiques de la majorité présidentielle exhortent le gouvernement, dont le séminaire tenu à Kintelé, le 16 août 2019, témoigne de son ferme engagement à mettre en œuvre les mesures et la feuille de route issues de ces négociations, à travailler sans relâche pour ne pas décevoir les espoirs suscités par la conclusion de cet accord », ont-ils invité dans la déclaration, renouvelant leurs félicitations au chef de l’Etat, Denis Sassou N’Guesso, principal artisan, selon eux, de cet accord.

Abordant le point sur le permis « Ngoki », ils ont salué l’annonce de la découverte du gisement Onshore dans le Delta de la Cuvette. Selon eux, cette découverte est d'une importance économique majeure car les opérations menées ont mis en évidence la présence des réserves de pétrole de qualité. « Il n’y a donc pas lieu d’inviter la polémique dans ce sujet, mais plutôt encourager cette société et tous les opérateurs compétents à tout entreprendre pour la réussite de ce projet qui, d’ailleurs, devrait contribuer à l’amélioration de la situation économique du pays », ont-ils souligné.

Quant à la dernière visite de travail du président de la République en France, la majorité présidentielle s’est félicitée de son succès diplomatique et des retombées socioéconomiques qu’elle a engendrées. « Cela atteste de l’excellence des relations séculaires France-Congo qui prennent un nouvel essor grâce à la relation personnelle entre les présidents Emmanuel Macron et Denis Sassou N’Guesso », a précisé la plate-forme.

Cette assemblée générale a permis également aux participants d’analyser les résultats du cinquième forum Investir en Afrique, tenu à Kintelé, sur le thème « Tirer parti des partenariats pour promouvoir la diversification économique et la création d’emploi dans les économies africaines ». Une rencontre de haut niveau, ponctuée par la signature de trois accords dans le cadre du partenariat stratégique entre le Congo et la Chine. « De toute cette importante et riche actualité, il ressort, d’une part, que le Congo et ses institutions jouissent d’une crédibilité internationale irréfutable, d’autre part, que le président de la République et le gouvernement ne ménagent aucun effort en vue de la relance de l’économie nationale… », ont-ils poursuivi, précisant qu’au regard de tous les indicateurs du moment, l’environnement économique national s’améliore progressivement, ce qui augure d’une sortie de crise certaine.

Dénonçant, enfin, les tentatives récurrentes de manipulation, la majorité présidentielle a appelé à la sérénité, à la vigilance, au renforcement de la cohésion, de l’unité nationale et de la mise en avant de l’intérêt général.

Parfait Wilfried Douniama

Légendes et crédits photo : 

1-La coordination de la majorité présidentielle/ Adiac 2- Les participants /Adiac

Notification: 

Non