Athlétisme : Jennifer Batu rêve grand

Jeudi 18 Octobre 2018 - 18:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’athlète défendra les couleurs du Congo lors des Jeux Olympiques de Tokyo, en 2020, et aux championnats du monde à Doha, au Qatar, grâce à ses performances réalisées au lancer du marteau. Elle a exposé, le 18 octobre, à Brazzaville ses ambitions à  Hugues  Ngouélondélé.  

Jennifer Batu va entamer sa préparation pour les futures compétitions à Brazzaville. Elle a été présentée au  ministre des Sports et de l’éducation physique par Jean-Baptiste Ossé, président de la Fédération congolaise d’athlétisme (FCA), comme l’espoir de toute une nation. L'athlète, a souligné le président de la FCA, a atteint le haut niveau aux Jeux africains où elle avait réalisé une performance de 62m13  au lancer de marteau, récompensée par une médaille de bronze au cou. Depuis lors, elle n’a cessé,  selon lui,  de progresser. « Pour les championnats d’Afrique à Saba, au Nigeria, le Congo avait positionné dix-sept athlètes dont Jennifer Batu.  Elle est rentrée dans la grande famille des athlètes de haut niveau et du niveau mondial en réalisant, en août de cette année à Saba, au Nigeria, une performance de 66 m 43. Elle est désormais comptée sur le podium africain au lancer de marteau », a-t-il déclaré, avant d’expliquer que  cette performance  lui  a valu  une qualification aux prochains Jeux Olympiques de Tokyo 2020 et aux championnats du monde à Doha, au Qatar, l'année prochaine.  

Jean Baptiste Ossé a, par ailleurs, plaidé pour le placement de Jennifer Batu dans des grands centres d’entraînement de haut niveau. « Je suis rassuré que le Congo doit compter sur Jennifer. Reste au Congo de l’accompagner dans son placement au niveau des grands centres d’entraînement de haut niveau. Jennifer est à présent l’espoir de toute une nation », a souligné le président de la FCA.

Devant le ministre, l’athlète a dévoilé ses ambitions et son envie d’aller plus loin dans ses performances. Elle voudrait gagner la médaille d’or aux Jeux africains de 2019, tout en souhaitant battre le record de l’Afrique qui est à 69 m70. «  Je suis à deux mètres du record d’Afrique. Je veux être la première Congolaise de toute l’histoire  à obtenir un record continental », a-t-elle fait savoir. Elle veut aussi être la première Congolaise à être médaillée aux championnats du monde universitaires. Quant aux championnats du monde, Jennifer Batu entend atteindre la finale et figurer parmi le top 8.  Elle vise aussi haut lors des Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. « Lors des Jeux Olympiques de Tokyo auxquels je me prépare actuellement, j’aimerais être aussi la première Congolaise à être médaillée. Toutes les fois où j’ai promis une médaille à la fédération, je les ai toutes obtenues car je suis sûre et je connais mon potentiel», a assuré Jennifer Batu.  

Hugues Ngouélondélé l’a félicitée et encouragée à continuer sur cette lancée, avant de lui promettre tout son soutien. «  Jennifer Batu  amène très haut le drapeau congolais qu’elle défend avec honneur et dignité. Je la félicite très sincèrement et l’encourage à continuer sur ce chemin.  En tant que  ministre des Sports, je vais l’aider à continuer. Nous allons l’encadrer. Nous allons, malgré les difficultés financières que traversent le pays, essayer de trouver les moyens pour la soutenir, parce qu’elle l’a mérité. Nous serons derrière vous pour qu’on ensemble, nous puissions avancer et faire que le Congo existe à travers le monde », a promis le ministre des Sports et de l’éducation physique.

Outre sa carrière sportive, Jennifer Batu, licenciée en Science économique et gestion, pense aussi à sa reconversion. Et ce qui lui plait le plus, c’est la politique internationale à laquelle l’étudiante de l’Université de Paris Descartes  prépare déjà un master. « J’ai pour ambition de travailler  ensuite au Congo. J’espère pouvoir faire mes stages à l’Unesco et à l’ambassade du Congo pour tout ce qui est politique internationale.   Je veux assurer ma reconversion professionnelle dans le métier de la politique internationale qui me plait énormément. J’espère être accompagnée par l’Etat pour réaliser ces ambitions », a-t-elle souhaité.

 

 

 

 

James Golden Eloué

Légendes et crédits photo : 

Jennifer Batu présentant ses médailles à Hugues Ngouélondélé /Adiac La photo de famille /Adiac

Notification: 

Non