Boxe : Junior Ilunga Makabu sacré champion du monde WBC Golden

Samedi 1 Février 2020 - 19:08

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La République démocratique du Congo a un nouveau champion. Il se nomme Junior Ilunga Makabu. Il est le premier congolais à avoir remporté la ceinture des lourds légers de la World Boxing Council (WBC) Golden.

Résultat de recherche d'images pour "Junior Ilunga Makabu"Le boxeur congolais a battu, le vendredi 31 janvier, au Shark club de Kinshasa le Polonais Michal Cieslak, au terme d’une partie âprement disputée de douze rounds de trois minutes chacun. Motivé par la présence des autorités politiques avec, au premier rang, le chef de l’Etat, Félix Antoine-Tshisekedi, qui a tenu à assister personnellement à cette partie de boxe, Junior Ilunga Makabu s’est nettement surpassé au point de malmener son adversaire du soir à partir du troisième round. Il a, par deux fois, envoyé son adversaire au tapis à la grande satisfaction de ses nombreux fans. Le polonais est, en effet, tombé au quatrième round et a mis un genou sur le tapis au onzième round. La fougue du boxeur congolais était tel qu’il a pris la mesure de son adversaire jusqu’à la fin du combat en le surpassant aux points.  

Natif de Kananga, Junior Ilunga Makabu a réussi l’exploit de battre un grand champion, Michal Cieslak, qui traîne derrière lui un palmarès élogieux avec dix-neuf victoires en dix-neuf matches de WBC. De quoi honorer la boxe congolaise qui, depuis plusieurs années, aura connu un passage à vide. Au-delà du combat proprement dit, d’aucuns ont stigmatisé quelques failles sur le plan organisationnel. Le paiement tardif du cachet de Michal Cieslak, sa rétention à l’aéroport de N’djili pendant près de deux heures pour des questions administratives, ont fait fâcher le site allemand Boxen1 qui, par ailleurs, a dénoncé la qualité des images provenant du Congo qui, selon lui, « ressemblait à celle du 30 octobre 1974 lorsque Mohamed Ali et Georges Foreman s’affrontaient ».     

      

Alain Diasso

Légendes et crédits photo : 

Junior Ilunga Makabu

Notification: 

Non