Cogelo : des poursuites judiciaires envisagées contre des responsables

Jeudi 19 Juillet 2018 - 19:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La société traverse depuis quelques années des difficultés financières et sociales. Son dernier conseil d’administration, tenu récemment à Brazzaville, a recommandé, à cet effet, des actions en justice pour faire suite aux actes conservatoires et obtenir la restitution du véhicule détenu par l’ancien directeur général.  

Le conseil d’administration de la Congolaise de gestion de loterie (Cogelo) a, en outre, ordonné l’audit spécifique du compte des fournisseurs par des commissaires aux comptes; le contrôle physique du personnel; l’étude comparative de l’acquisition d’un logiciel de paie et l’externalisation ponctuelle du service de la paie ; la relance du dossier sur la réduction de la taxe spéciale sur les jeux de hasard et d’argent y compris le retrait des délégués du contrôle budgétaire.   

Le rapport d’un audit mené par le cabinet en juin 2017 pointe du doigt la mauvaise gestion car les comptes annuels de la Cogelo ne sont ni « réguliers » ni « sincères ». D’après ce rapport, les comptes ne donnent pas une image fidèle du résultat des opérations de la période observée, encore moins de la situation financière et du patrimoine de la société au 31 décembre 2016, conformément aux normes édictées par le système comptable de l’Ohada.  

En lien avec les analyses comptables effectuées, les rapports des exercices 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016 n’ont pas été validés. Pour permettre une meilleure mise à jour des soldes comptables de la société, les administrateurs ont décidé que soit mené un travail d’inventaire et de reconstruction pour leur mise en conformité avec les principes et méthodes comptables.

À noter qu’au cours du conseil d’administration du 29 juin dernier, le budget exercice 2018 avait été adopté à la somme de douze milliards de francs CFA en produits et de dix milliards en dépenses. Les administrateurs ont reconduit Martial Djimbi Makoundi qui reste le directeur général par intérim. Celui-ci a tenté de rassurer les autres dirigeants de la relance de l’établissement. Il compte ainsi sur son nouveau projet "Tout connect et le PMU France" qui fiabilisera les paris pour un regain de confiance auprès des parieurs.

 

   

 

 

Fiacre Kombo

Légendes et crédits photo : 

Les participants au conseil d'administration

Notification: 

Non