Congo-FMI : l’ambassadeur de France invite les parlementaires à s’impliquer dans la mise en œuvre de l'accord

Mercredi 17 Juillet 2019 - 17:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Reçu en audience par le président du Sénat, Pierre Ngolo, le 16 juillet à Brazzaville, le représentant diplomatique de la France au Congo, Bertrand Cochery, a émis le souhait de voir le Sénat et l'Assemblée nationale s’impliquer dans la mise en œuvre du programme conclu entre le Fonds monétaire international (FMI) et le pays.

« La mise en œuvre du programme du FMI supposera une forte implication des deux chambres du parlement », a déclaré le diplomate français, avant d’ajouter : « Et maintenant, une nouvelle page commence et ce sera celle d’amitié entre la France et le Congo ».

Outre cette question, l’échange entre les deux personnalités a également porté sur le bilan de la coopération bilatérale, ainsi que sur le travail réalisé par le diplomate français durant les trois années de son mandat au Congo.  

Notons que pendant le séjour de Bertrand Cochery au Congo, le président du Sénat, Pierre Ngolo, a eu des échanges à Paris avec son homologue français, Gérard Larcher.

Le président de la haute chambre du parlement s’est réjoui de l'accord signé le 11 juillet avec le FMI mais aussi du soutien de la France au Congo dans les négociations avec cette institution de Bretton Woods.

Pierre Ngolo s'était aussi rendu à Paris en juin dernier lors du lancement officiel de la participation du Congo au groupe des Sénats d’Europe ouvert à l’Afrique. Il a évoqué avec son interlocuteur le principe de création d’une association des Sénats africains.

 

Jean Jacques Koubemba

Légendes et crédits photo : 

Bertrand Cochery et Pierre Ngolo lors de leurs échanges

Notification: 

Non