Opinion

  • Éditorial

Conseil

Mardi 11 Avril 2017 - 17:34

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Il relève du simple bon sens et s'adresse à celles, ou ceux qui se porteront candidats dans l'une ou l'autre des circonscriptions législatives qui quadrillent le pays : n'attendez pas la dernière heure pour lancer votre campagne, mais allez dès à présent sur le terrain, là où vous pensez pouvoir être élus ou réélus, afin de prouver aux citoyens dont vous briguerez les suffrages que vous êtes effectivement crédibles.

Si nous croyons utile de donner ce conseil ici et maintenant c'est parce qu'une observation attentive de la scène politique donne à penser que nombre de candidates et de candidats ne se préoccupent guère de prouver qu'ils ont les qualités nécessaires pour représenter leurs concitoyens dans la future Assemblée nationale. Consacrant l'essentiel, ou la totalité de leur temps aux états-majors des partis qui fixent les listes de candidatures on les voit fort peu là où se décidera demain leur destin. Et, de ce fait, ils perdent un temps précieux.

La force du système démocratique dans lequel nous vivons avec des hauts et des bas depuis près de trente ans est qu'il oblige les futurs élus à aller au contact du peuple. S'il n'est pas exempt de défauts il présente l'avantage indiscutable, sur le régime dit "du parti unique" qui fut longtemps le nôtre, de reposer sur le libre choix des électrices et des électeurs. Un avantage qui oblige, en contrepartie, celles et ceux qui se présentent à démontrer qu'ils ont les qualités requises pour siéger dans les travées du Parlement.

Le prochain scrutin devant se tenir impérativement dans les trois prochains mois afin de respecter le calendrier instauré par les Constitutions successives de la République, il reste en réalité fort peu de temps aux candidats pour faire campagne. Comme le délai se calcule désormais non plus en mois mais en semaines chacun doit faire en sorte, dès à présent, d'être vu au plus près des électeurs car c'est d'abord et avant tout cette présence qui enclenchera le processus de l'élection, donc les années du mandat à venir.

Il va de soi que ce même conseil vaut tout autant, sinon même plus, pour les formations politiques qui espèrent s'affirmer, ou se réaffirmer à cette occasion. Mais c'est une autre histoire sur laquelle nous reviendrons prochainement.

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 22/6/2017 | Participation
▶ 21/6/2017 | Savoir raison garder !
▶ 20/6/2017 | Débat
▶ 19/6/2017 | Dialogue
▶ 15/6/2017 | Days of Soro
▶ 10/6/2017 | Anticiper
▶ 8/6/2017 | Confiance
▶ 7/6/2017 | Indépendants
▶ 6/6/2017 | ? ? ?
▶ 5/6/2017 | Trumperie