Coopération : Tshisekedi attendu au pays du soleil levant

Mercredi 17 Juillet 2019 - 20:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Il s’agit de la première invitation adressée à un président de la République en RDC pour sa participation à la Conférence internationale économique de Tokyo sur le développement de l’Afrique (Ticad), indique un communiqué de la présidence. Près de 11 000 participants sont attendus du 28 au 30 août 2019 à Yokohama, au Japon.

En matière de coopération au développement, le Japon n’en est pas à ses débuts en RDC. D’ailleurs, des préparatifs sont en cours pour la célébration du soixantième anniversaire de la coopération RDC-Japon qui devrait intervenir en 2020. Pour autant, l’un des symboles forts de la coopération entre les deux pays est sans aucun doute l’érection du pont Maréchal reliant la ville de Boma au reste du Kongo Central. Un gigantesque ouvrage métallique de plus de 30 ans toujours opérationnel et qui continue à drainer régulièrement une immense foule de touristes. A cela, il faut ajouter également la route des Poids-lourds et le bâtiment de l’Institut national de préparation professionnel.

RDC-Jica : vers la consolidation

Du 14 au 17 juillet, le président de l’Agence de la coopération internationale japonaise (Jica), Shinishi Kitaoka, a effectué une visite de travail à Kinshasa dans le cadre de la consolidation de la coopération entre le Japon et la RDC. Il s’agit également de sa première visite depuis l’alternance pacifique du pouvoir entre deux chefs d’Etat. Shinishi Kitaoka et Antoine-Félix Tshisekedi Tshilombo ont évoqué les priorités du gouvernement RD-congolais en vue de jeter les bases d’une coopération future. Les discussions ont porté aussi sur l’orientation des assises de la 7e Conférence internationale de Tokyo sur le développement en Afrique (Ticad 7). Selon le communiqué officiel, Antoine Felix Tshisekedi a transmis sa vision au responsable de cette agence qui coordonne l’aide publique au Japon. L’on y apprend, par exemple, que la vision présidentielle place les provinces RD-congolaises en priorités des actions à entreprendre dans les jours à venir.

Lors de la Ticad 7, la RDC sera à l’honneur pour un autre événement : la remise du Prix de Hideyo Noguchi pour l’Afrique à deux médecins africains, un Ougandais et un RD-Congolais. Ce prix a été mis en place pour honorer la mémoire de l’éminent bactériologiste japonais qui a découvert l’agent pathogène de la maladie de la syphilis en 1911 et qui a mené des activités en Afrique. Il permet ainsi de récompenser les personnes ayant accompli des réalisations remarquables dans les domaines de la recherche médicale ou des services médicaux. Le nom du RD-Congolais Jean-Jacques Muyembe, chercheur RD-congolais sur le virus Ebola, est cité comme bénéficiaire de ce prix. A l’instar de l’amélioration du climat des affaires en Afrique, du renforcement du secteur privé et de l’appui aux start-up, la santé universelle fera également partie des thématiques principales de la Ticad 7.

Une coopération dans divers secteurs stratégiques

Le patron de la Jica a profité de sa visite pour effectuer une évaluation sur le terrain de l’ensemble des programmes de coopération entre son agence et la RDC. Il existe effectivement des multiples programmes de la Jica tant à Kinshasa qu’à Matadi. Il y a aussi les échanges réguliers avec les entités techniques stratégiques du pays, dont l’INRB dans le domaine de la recherche en santé, l’INPP dans le domaine de la préparation professionnelle et l’OEBK dans le domaine des infrastructures. Toujours dans le cadre de cette coopération, la Jica échange régulièrement avec le gouverneur du Kongo Central. Pour rappel, Shinishi Kitaoka gère plus de quatre-vingt-dix bureaux de représentation de la Jica à travers le monde. Ainsi, ce fonds japonais reste un partenaire de premier rang pour les pays en développement comme la RDC.

Laurent Essolomwa

Notification: 

Non