Covid-19 : l’essai clinique du produit israélien « Gammora » n’a pas eu lieu au Congo

Samedi 9 Mai 2020 - 13:09

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le gouvernement a apporté un démenti de l’information relayée par les médias étrangers sur un produit fabriqué en Israël qui aurait été administré à trente personnes malades du Covid-19 à la clinique dénommée « La Source » à Brazzaville.

Il y a quelques jours déjà que les médias étrangers font état d’un traitement israélien contre le VIH-sida testé au Congo dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 depuis le 8 avril. La propagation de cette information est amplifiée par les réseaux sociaux. Pour recadrer les choses et apporter sa part de vérité, le gouvernement congolais par l’entremise du ministère  chargé de la Santé a publié un document pour démentir l'information.  

En réalité, le Dr Walter Kazadi cité par ces médias, originaire de la République démocratique du Congo et de nationalité américaine, est actuellement en poste comme représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à Bujumbura au Burundi. Par ailleurs, la clinique « La Source » est un établissement de santé qui n’existe pas à Brazzaville, en République du Congo. « Le médicament dénommée Gammora ne fait pas parti du protocole d’accord de traitement des malades du Covid-19 au Congo », a précisé le document signé par la ministre chargée de la Santé, Jacqueline Lydia Mikolo.

Pour sa part, le représentant de l’OMS au Congo, le Dr Lucien Manga, a démenti l’implication de la structure onusienne dans une éventuelle étude rapportée par les médias étrangers sur l’efficacité d’un médicament dédié au traitement du VIH-sida dans le traitement du Covid-19 au Congo-Brazzaville.

Rominique Makaya

Légendes et crédits photo : 

La ministre chargée de la Santé démentant l'information

Notification: 

Non