Denis Sassou N'Guesso: l'avenir du Congo n'est pas dans la violence

Mardi 14 Août 2018 - 21:56

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le retour progressif de la paix dans le département du Pool, la crise économique et les négociations avec le Fonds monétaire international (FMI) ainsi que la lutte contre les antivaleurs ont constitué les trois temps forts du message que le président de la République, Denis Sassou N’Guesso, a adressé à la nation la veille de la célébration, ce 15 août 2018, du 58e anniversaire de la fête nationale du Congo.

Evoquant l’accord de cessez-le-feu et de cessation des hostilités signé, le 23 décembre 2017, à Kinkala, entre le gouvernement et l’ex-rébellion de Frédéric Bintsamou (pasteur Ntoumi), le président de la République s’est montré confiant quant à la poursuite du processus devant conduire au ramassage des armes auprès des ex-combattants, dans le cadre de la mise en œuvre du programme DDR (Démobilisation, désarmement et réinsertion).

« L’avenir n’est nullement dans la violence », a notamment lancé le chef de l’Etat, réitérant sa disponibilité « au dialogue, à la tolérance, au respect de l’autre, au culte du travail bien fait ». Denis Sassou N’Guesso a pour cela salué les efforts des partenaires qui œuvrent de diverses façons pour que les violences ne se reproduisent plus dans cette partie du Congo.  

Sur les négociations avec le FMI, le président de la République garde l’optimisme que les deux parties vont bien parvenir à un accord et que celui-ci devrait normalement améliorer la situation financière du Congo et sa crédibilité auprès de ses partenaires au développement. Il n’est pas question, a-t-il ajouté, de perdre espoir car pour le chef de l’Etat, en dépit de la situation économique difficile, des attentes multiples, « le Congo est bien loin de la banqueroute ».

Le président de la République a insisté pour dire qu’au-delà de la perspective d’un accord avec le FMI, le salut pour le pays réside dans la volonté des Congolais eux-mêmes à s’affirmer dans le travail. C’est ainsi que rappelant ses directives sur la lutte contre les antivaleurs annoncées lors de son message sur l’état de la nation, en 2017, Denis Sassou N’Guesso a averti que cette bataille se poursuivra sans faiblir car il y va du retour aux grands équilibres macroéconomiques du pays.

Au tout début de son message qui a duré une dizaine de minutes, le président de la République a rendu un hommage appuyé aux pères de l’indépendance, à ses prédécesseurs, aux martyrs du Congo et à la Force publique dont les personnels, pour la défense du pays, œuvrent parfois au péril de leurs vies.  

Gankama N'Siah

Notification: 

Non