Opinion

  • Éditorial

Ecrit

Mardi 17 Juillet 2018 - 12:16

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Croire que l'écrit est appelé à disparaître parce que l'image et le son s'imposent dans nos sociétés du fait de l'omniprésence des téléphones, smartphones, tablettes de toutes dimensions, ordinateurs plus ou moins sophistiqués et autres moyens d'échange entre les hommes est une erreur grave.  Non seulement, en effet, il est de plus en plus présent dans les sociétés humaines grâce précisément aux nouvelles technologies de la communication, mais encore il gagne de jour en jour en efficacité comme le montre le formidable développement des réseaux sociaux sur toute l'étendue de la planète.

Le problème, car il y en a un bien entendu, est que dans le même temps où la technique efface le temps et l'espace, elle ne forme pas automatiquement ceux qui l'utilisent au respect des règles fondamentales de l'écrit que sont l'orthographe, la ponctuation, la grammaire, la déclinaison, bref ce qui constitue la base irremplaçable de l'écrit. Avec le risque qui grandit de jour en jour de voir les nouvelles générations communiquer dans un désordre grandissant dont les graffitis sur les murs, l'absence de rigueur dans la formulation écrite, les fautes de toute nature qui rendent difficile la compréhension des messages donnent un avant-goût pour le moins inquiétant.

L'écrit ne pouvant que se renforcer dans le futur immédiat pour les raisons ainsi exprimées, ou plus exactement ainsi résumées, il importe au plus haut point qu'il figure à nouveau en tête des priorités de l'enseignement comme ce fut le cas jusqu'à l'avènement des moyens modernes de communication. Autrement dit que les règles de base qui le gouvernent soient apprises et intégrées dans le cerveau humain dès le plus jeune âge par celles et ceux qui constitueront la société de demain avec les moyens de plus en plus accessibles que le progrès technique permet de développer.

Conclusion de ce qui précède : plus que jamais, l'enseignement primaire, l'alphabétisation, la maîtrise de l'écrit s'imposent comme des exigences auxquelles nul ne saurait se soustraire. Et plus que jamais, il convient de lui réserver une place privilégiée dans la formation des hommes.

    

Les Dépêches de Brazzaville

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 9/12/2018 | Hygiène
▶ 7/12/2018 | Moeurs
▶ 7/12/2018 | Liste
▶ 6/12/2018 | Implication
▶ 5/12/2018 | Survie
▶ 4/12/2018 | Gilets
▶ 3/12/2018 | Signal
▶ 30/11/2018 | Qui après l’Angola ?
▶ 30/11/2018 | Vivre ensemble
▶ 29/11/2018 | Et maintenant ?