Education : gouvernement et syndicats s’accordent pour une rentrée scolaire apaisée

Samedi 29 Septembre 2018 - 18:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La reprise des cours au titre de l'année scolaire 2018-2019 est prévue le 1er octobre, sur toute l’étendue du territoire national, avec l’assentiment des syndicats qui ont signé des accords avec l'exécutif.

Après trois mois de vacances, les élèves des écoles primaires ainsi que ceux du secondaire 1er et second degrés sont appelés à renouer avec le chemin de l’école, le 1er octobre. En effet, la voie d’une rentrée scolaire apaisée, balisée par le dernier conseil national de l’éducation préscolaire, de l’enseignement primaire et secondaire, a été renforcée par la signature, le 27 septembre, des protocoles d’accord entre le gouvernement et les syndicats des enseignants. Le premier document porte sur la mise en œuvre de la partie administrative du statut particulier du personnel de l’éducation nationale et le second sur l’affectation des finalistes sortis des écoles de formation professionnelle.

Ces protocoles d’accord ont été signés, côté gouvernement, par le vice-Premier ministre en charge de la Fonction publique, Firmin Ayessa, les ministres Anatole Collinet Makosso et Antoine Thomas Nicéphore Fylla Saint Eudes, en charge respectivement de l’enseignement général et technique.  Les syndicats ayant paraphé ces documents sont le Panel des syndicalistes des ministères des enseignements, la Fédération syndicale libre et autonome des travailleurs, la Concertation pour la revalorisation de la profession d’enseignant, la Fédération de l'éducation nationale du Congo et le Collège syndical. La signature de ces accords vient, faut-il le rappeler, de mettre en minorité certaines plates-formes des enseignants qui avaient lancé des avis de grève à l’instar de l’Intersyndicale.

« Les syndicalistes des ministères des enseignements demandent à tous les enseignants : fonctionnaires, prestataires, bénévoles et finalistes qui sont affectés de renouer avec les occupations pédagogiques dès ce lundi 1er octobre 2018 à 7h précises, sur toute l’étendue du territoire national », a invité le Panel, qui a réuni sa base pour la circonstance le 29 septembre à Brazzaville, rappelant le principe selon lequel en matière de négociations, on ne gagne pas tout et on ne perd pas tout.

Quelques regrets pouvant survenir

La seule mauvaise note de cette première journée pourrait venir du côté des parents d’élèves, notamment chez les fonctionnaires. En effet, la plupart des gens qui attendaient le paiement de salaire du mois de septembre semblent un peu pris de court puisque le virement tarde à se faire. Ainsi, il ne serait pas exclu de constater l’absence de certains élèves dans les établissements scolaires. Un fait qui ne serait pas nouveau d’autant plus que chaque année et à chaque rentrée scolaire, le problème se pose.

Parfait Wilfried Douniama

Légendes et crédits photo : 

Les élèves de l’Ecole des trois présidents d’Owando /Adiac

Notification: 

Non