Festival international de cinéma de Kinshasa : soixante-treize films à voir en quatre jours

Jeudi 11 Octobre 2018 - 14:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Avec une programmation variée à souhait entre courts, moyens et longs métrages sélectionnés sur les trois cent quinze reçus dans l’année, les Kinois pourront passer un sacré bon temps à la cinquième édition de l’événement dédié au septième art qui ouvre ses portes ce 11 octobre en début de soirée, à la Halle de la Gombe, par le documentaire franco-belge "Mémoire de missionnaires".

 

 

 La 5e édition de Fickin propose aux Kinois 73 films de 37 pays du globe« De très bons films, une très belle sélection attend les cinéphiles du jeudi 11 au dimanche 14 octobre », a d’entrée de jeu fait savoir le directeur adjoint du Festival international de cinéma de Kinshasa (Fickin) au "Courrier de Kinshasa". L’évènement annuel mise justement sur sa programmation pour « promouvoir le cinéma en RDC, en mettant aussi en avant les productions locales », son objectif primordial. Emmanuel Lupia a indiqué que la ferme volonté du Fickin est de créer, par ricochet, un espace d’échanges et de rencontres des professionnels du cinéma dans la perspective d’aider à la naissance d’une industrie du film au Congo.

« Nous avons programmé au maximum deux heures de projection chaque soir, à l’exception de celle de l’ouverture prévue sur 1h20’ et qui sera suivie d’un concert de Fred Kabeya », a expliqué avec grand enthousiasme le cinéaste. Ainsi, l’Institut français (IF), Halle de la Gombe, d’où il sera lancé, lui servira également de cadre les deux jours suivants, soit vendredi et samedi. Emmanuel Lupia a précisé que « simultanément aux projections à l’Institut français, le Fickin va organiser des projections les deux soirs après l’ouverture, à partir de 17h, au terrain Sainte-Thérèse à N’Djili ». Par ailleurs, a-t-il souligné, la programmation a été pensée de manière à rendre encore plus attrayante ces soirées cinéma en plein air offertes aux habitants de ce coin populeux de la capitale. Question aussi de s’assurer une belle affluence le lendemain de l’ouverture à N’Djili, l’organisation a prévu, en bonus, un autre show musical animé cette fois par Mignon Abraham.

Pour ce qui est du clap de fin, Fickin a choisi de faire les choses tout autrement à cette cinquième édition, a confié encore une fois Emmanuel Lupia. « La clôture du festival se fera au Léon Hôtel dimanche soir à 18 h», a-t-il dit. L’organisation a prévu pour ainsi dire une fin solennelle afin de coller un peu plus à l’image des soirées glamour des grands festivals d’ailleurs. Aussi, « exceptionnellement, cette soirée VIP de Léon Hôtel est payante » et les droits d’entrée sont fixés selon deux catégories, normale et VIP.

En ce qui concerne la programmation générale du Fickin, son directeur adjoint affirme que la part belle a été faite aux courts métrages. Un choix qu’il explique de la sorte  : « Parce que le festival se tient sur trois jours, nous ne pouvons pas programmer beaucoup de longs métrages. À cet effet, notre sélection est toujours composée en majeure partie de courts métrages. Mais il y aura aussi quelques longs et moyens métrages ». En outre, a renchéri Emmanuel Lupia, sur les trois jours d’itinérance du Fickin, aux deux premiers sites susmentionnés, il faut ajouter l’American language institute - Kinshasa de la 3e rue Limete industriel. Il a précisé que plusieurs longs métrages seront projetés sur le grand écran du festival.

 

Nioni Masela

Légendes et crédits photo : 

La 5e édition de Fickin propose aux Kinois soixante-treize films de trente-sept pays du globe

Notification: 

Non