Fête de l'indépendance : la paix et l’unité nationale au cœur du défilé civil

Jeudi 16 Août 2018 - 18:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le boulevard Alfred-Raoul a accueilli, le 15 août comme à l’accoutumée, une parade civile et militaire à l’occasion du 58e anniversaire de l’indépendance nationale. Venue des neuf arrondissements de Brazzaville, la population a exprimé son attachement à la cohésion nationale, aux valeurs d’unité et de paix.  

Menus de banderoles, de pancartes et d’autres étendards, les défilants ont émerveillé le public sous les rythmes de la fanfare de l’église Kimbanguiste.

La foule immense massée le long du lieu du défilé s’exultait de joie au passage des délégations, disposées par arrondissement dans quelque quatre-vingt-dix-sept carrés. Le bal a été ouvert par les habitants de Makélékélé, premier arrondissement. S’en sont suivis ceux des huit autres arrondissements.

Vêtus de pagne, chemise, tee-shirt et autres tenues – pour la plupart à l’effigie de leur structure-, les représentants de la société civile, des partis politiques et des administrations publiques ont marqué leur passage en scandant des messages d’amour et de tolérance.    

Les sapeurs, parés de leurs plus beaux atours, ont suscité l’admiration du public de même que celle des officiels qui les acclamaient dans les tribunes. « La sape : un puissant vecteur de l’unité nationale et du vivre ensemble », tel a été le message porté par ces adeptes du vestimentaire.

Condition sine qua non pour le développement, la paix l’est aussi pour la pratique de la sape, un domaine particulier dans lequel les Congolais s’illustrent depuis la nuit des temps.

Il sied de souligner que Poto-Poto, le troisième arrondissement, a fait sensation avec la présence des ressortissants des pays étrangers tels le Maroc, le Bénin, le Mali et d’autres du continent.

L’un des plus vieux arrondissements de la ville, Poto-Poto est réputé par son caractère cosmopolite. C’est un grand centre des affaires qui abrite également certains symboles historiques de la capitale comme la Basilique Sainte-Anne et le stade gouverneur Félix-Eboué dont la construction date des années 1940.

Autres faits marquants du défilé civil, c’est la présence des populations de la commune de Kintélé, banlieue nord de Brazzaville et celles du district de l’île Mbamou, sur le majestueux fleuve Congo. Elles ont traduit leur enthousiasme en célébrant la fête nationale.

Ancienne colonie française, la République du Congo a acquis son indépendance le 15 août 1960, de manière pacifique. Sa capitale politique, Brazzaville, a servi comme capitale de la France libre lors de la seconde Guerre mondiale.

Christian Brice Elion

Légendes et crédits photo : 

Les sapeurs sur le boulevard Alfred-Raoul, le 15 août 2018

Notification: 

Non