Football : Pour Trevor Noah, c’est l’Afrique qui a remporté la Coupe du monde

Samedi 21 Juillet 2018 - 19:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le comédien sud-africain a déclenché une polémique avec l’ambassadeur de France aux Etats-Unis, Gérard Araud, en évoquant l’identité des joueurs de l’équipe de France, vainqueur du Mondial russe.

Trevor Noah a indiqué avoir reçu une lettre de l’ambassadeur Gérard Arnaud après avoir plaisanté sur l’identité des joueurs de l’équipe de France lors de son émission "The Daily Show". Le comédien affirmait que « l’Afrique a remporté la Coupe du monde ». En guise de réponse, Gérard Arnaud répliquait : « Rien ne pourrait être moins vrai […], La "grande majorité" des joueurs sur le terrain face à la Croatie étant nés et éduqués en France, et "fiers de leur pays - la France" ». Il a rappelé que « les antécédents riches et variés des joueurs sont le reflet de la diversité de la France ».

Pour Trevor Noah, « c'est plutôt le reflet du "colonialisme" » de la France, avant de rappeler qu’aux Etats-Unis, on ne croit pas aux identités "couplées". « En les appelant une équipe africaine, il semble que vous niez leur francité », a ajouté Trevor Noah, qui a souligné que « les Noirs du monde entier célébraient l'africanité de l'équipe française - pas de manière négative mais plutôt positive ».

Il était en désaccord avec l'idée que les gens ne pouvaient pas être Français et Africains en même temps. « Pourquoi cette dualité n'est-elle accordée qu'à un groupe restreint ? », s’est-il interrogé, ajoutant qu'il ne croyait pas que « pour être Français, vous devez effacer tout ce qui est africain ».

Pour certains, on donnerait la même équipe à un pays africain, qu’ « elle ne passerait pas la première phase de qualification, l’argent des préparatifs serait détourné, […] les préparateurs psychologiques remplacés par les pasteurs et des féticheurs, […] le médecin choisi par affinité avec le ministre, […] cette équipe n’a rien à voir avec l’Afrique, la couleur ne suffit pas ».

 

Noël Ndong

Notification: 

Non