Forum Chine-Afrique : un sommet encore plus prometteur

Mardi 19 Juin 2018 - 14:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La rencontre se tiendra en septembre à Beijing, sur le thème « Chine-Afrique : construire ensemble une communauté de destin sino-africaine encore plus solide » pour répondre aux nouveaux besoins en matière de développement du continent africain.

 

 

 

 

 

 

 

 

Au cours d'une conférence de presse, le 4 juin, le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a fait savoir au sujet du prochain Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA): « Nous (…) œuvrons à porter le partenariat de coopération stratégique global sino-africain à un nouveau palier. Nous sommes persuadés que grâce aux efforts conjugués des parties chinoise et africaine, le Sommet de Beijing 2018 du FCSA deviendra un autre événement historique permettant de renforcer la solidarité et la coopération entre la Chine et l'Afrique ».

Les échanges politiques, culturels et sociaux, la politique africaine de la Chine ainsi que la coopération économique et commerciale ont consolidé les relations entre les deux parties. « L'amitié et les échanges entre la Chine et l'Afrique ont dépassé les domaines traditionnels tels que le commerce, le développement d'infrastructures et les transferts de compétences dans le sport, le tourisme, la médecine, la gestion technique et la recherche scientifique », soutient Dai Bing, directeur général du département des Affaires africaines au ministère chinois des Affaires étrangères.

Le Sommet de Beijing va élaborer de nouvelles mesures pour promouvoir la coopération tous azimuts entre la Chine et l'Afrique. Ce rendez-vous va servir à renforcer le consensus stratégique entre les parties concernant le maintien de leur amitié, la consolidation du socle politique de leur unité et de leur coopération, ainsi que l'apport d'un élan fort pour le développement des liens bilatéraux dans la nouvelle ère.

Aussi, cette rencontre va déterminer le cap du développement des relations futures. Afin de bâtir une communauté de destin partagé plus forte entre l'Afrique et la Chine, il faudra mettre en synergie l'initiative « la Ceinture et la route », l'Agenda 2030 de l'ONU pour le développement durable, l'Agenda 2063 de l'Union africaine et les stratégies de développement national des pays africains ainsi que les stratégies de développement des divers pays africains pour élaborer de nouveaux plans de coopération gagnant-gagnant et ouvrir de nouvelles perspectives au développement commun, rappelle Dai Bing.

Cette grand-messe aura également pour objectif de renforcer les soutiens nationaux et internationaux, ainsi que la compréhension de l'amitié et de la coopération sino-africaines, tout en encourageant la communauté internationale à envisager le développement des relations sino-africaines d'un point de vue plus objectif et plus équitable.

Les objectifs de ce sommet du FCSA incluent, en outre, la promotion de la coopération économique et commerciale ainsi que la prise en considération de bénéfices à long terme. « Des mesures plus ciblées et plus efficaces sont nécessaires afin de faire coïncider les ressources naturelles, les retombées pour la population et les potentiels des marchés en Afrique avec les investissements, les technologies et les équipements chinois. L'idée est que cette coopération soit guidée par le marché et non par l'Etat, que l'on passe du commerce de matières premières aux capacités de production et que l'on ait plus d'investissements que de projets de sous-traitance », a-t-il assuré. Il a indiqué que le sommet devrait promouvoir la coopération Sud-Sud, imaginer de nouveaux modes de coopération entre pays émergents et viser à ce que ces efforts reçoivent un appui international plus fort.

Pour approfondir ce partenariat stratégique et coopératif global, les deux parties devront progresser dans des domaines tels que les infrastructures, le commerce, la finance, la santé et le développement des ressources humaines. Elles seront aussi en quête d'amélioration en matière de réduction de la pauvreté, de conditions de vie, d'échanges entre les peuples, de protection environnementale ainsi que de paix et de sécurité.

Plus d'une dizaine de sous-forums et d'événements organisés en marge de ce sommet parleront de jeunesse, d'initiatives locales et de la part d'ONG, de think tanks, de médias ou encore de coopération en matière de défense et de santé.

Après dix-sept années de développement, le FCSA est devenu une plate6forme importante et effective pour le dialogue entre la Chine et les pays africains.

Josiane Mambou Loukoula

Notification: 

Non