Forum sino-africain : un haut lieu d’échanges pour ouvrir de nouvelles opportunités de coopération

Jeudi 30 Août 2018 - 14:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La rencontre se tiendra du 3 au 4 septembre, à Beijing, après celle qu'a abritée pour la première fois le continent africain, en 2015 en Afrique du Sud. Elle sera l’occasion d’impulser une nouvelle dynamique aux relations entre les deux parties.

Organisé sur le thème « Construire ensemble une communauté de destin sino-africaine encore plus forte » pour répondre aux nouveaux besoins en matière de développement du continent africain, le forum ouvrira de nouvelles opportunités de coopération entre les deux parties, dans le cadre de l’initiative chinoise de « La Ceinture et la route ». Il s’agira d'élaborer de nouveaux plans de coopération gagnant-gagant en rapport avec l'Agenda 2030 de l'ONU pour le développement durable, l’Agenda 2063 de l’Union africaine et les stratégies de développement national des pays africains.

Parmi les buts que les dirigeants africains et chinois envisagent d’atteindre, figure celui d'élever l'amitié de longue date entre la Chine et l'Afrique à un nouveau niveau, préciser l'orientation future des relations bilatérales, améliorer la coopération économique et commerciale entre les deux parties. S’y ajoute la nécessité d'aider la coopération bilatérale à parvenir à un développement plus coordonné et plus équilibré et de promouvoir davantage la coopération Sud-Sud.

Dans le cadre de leur partenariat global, la Chine et l'Afrique, tout en continuant à œuvrer dans les domaines de coopération traditionnels tels que la construction d'infrastructures, le commerce, les investissements, la santé ainsi que le développement des ressources humaines, vont s'efforcer de renforcer la coopération dans d’autres secteurs. Ainsi, de nouveaux axes de coopération bilatérale pourront être créés en matière de réduction de la pauvreté, des échanges entre peuples, de la paix et la sécurité ou encore de la protection de l'environnement.

Selon les organisateurs, plus de dix tables rondes ainsi que d'autres activités dont les thèmes concerneront la jeunesse, la coopération entre les gouvernements locaux, la société civile, la réduction de la pauvreté, la coopération entre les think tanks, les médias, la défense, la sécurité et la santé seront organisées.

En prélude au forum, le président de la République du Congo, Denis Sassou N’Guesso, qui fera le déplacement de Beijing aux côtés de ses pairs, avait récemment, dans une interview avec l’agence "Chine Nouvelle", évoqué l'importance de cette plate-forme de dialogue entre la Chine et l'Afrique. « La coopération sino-africaine est sur la bonne voie. Le sommet sino-africain devrait donc permettre d’agrandir les perspectives de la coopération entre l’Afrique et la Chine », déclarait-il.

De son côté, Dai Bing, directeur du département des Affaires africaines au ministère chinois des Affaires étrangères, saluait l’organisation de cette grand-messe. « Le sommet renforcera davantage le consensus stratégique sino-africain, consolidera la base politique de la solidarité et la coopération sino-africaine et donnera davantage d'élan à leur amitié, fournissant ainsi une force motrice puissante aux relations sino-africaines dans la nouvelle ère », confiait-il à la presse. « Le renforcement de la solidarité et de la coopération entre la Chine et l'Afrique aidera les deux parties à partager les opportunités, à relever ensemble les défis et à travailler ensemble pour construire une communauté de destin dans le monde », soulignait Dai Bing.

 

Nestor N'Gampoula

Notification: 

Non