Gastronomie: l’Italie apporte son expérience à la jeunesse congolaise

Jeudi 28 Novembre 2019 - 14:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Dans le cadre de la quatrième édition mondiale de la “Semaine de la cuisine italienne”, l'ambassade d'Italie au Congo  organise, au Collège féminin 8-mars, à Brazzaville, une formation en cuisine au profit de jeunes congolais.

 

 

 

La Semaine de la cuisine italienne dans le monde mobilise chaque annnée, depuis 2016, l’ensemble des réseaux diplomatiques et consulaires italiens. Plus de mille événements sont organisés dans le cadre d’un programme coordonné depuis Rome par le ministère italien des Affaires étrangères et de la coopération internationale.

L’ambassadeur d’Italie, Stefano De Leo, a indiqué que le Congo est le seul pays dans la région qui a obtenu trois chaînes italiennes qui vont prester plus tard. L’Italie a mis l’accent pas seulement dans la musique mais aussi dans les opportunités que la gastronomie offre dans le secteur de la formation technique au bénéfice des nouvelles générations et aussi dans l’initiative du tourisme et de la gastronomie dans le pays. C’est donc une expérience que l’Italie, qui a la tradition gastronomique, va partager avec le gouvernement du Congo.

« Manger c’est important, mais c’est bien aussi d’avoir une opportunité professionnelle. C’est ainsi que trois chaînes venues spécialement d’Italie seront dans les centres de formation professionnelle à Brazzaville et à Pointe-Noire. Elles veulent partager leur expérience avec les étudiants congolais. A cette même occasion, deux soirées de gala ont eu lieu au club pétrolier d'ENI à Pointe-Noire et une autre à Brazzaville », a déclaré l’ambassadeur.

Stefano De Leo s’est référé à la sagesse africaine qui enseigne que la culture, c’est la possibilité même de créer de l’immobilier et de partager des valeurs. C’est le souffle qui accroit la vitalité de l’humanité. Ce proverbe africain, a-t-il poursuivi, s’adapte aussi à la culture alimentaire et contient tout l’esprit à donner à cette initiative. Mais la semaine culinaire italienne dans le monde englobe aussi des messages-clés. L’alimentation est le besoin le plus fondamental de l’homme, essentiel à sa vie et à son développement. Dans une mondialisation alimentaire qui continue de s’accroître avec tous ces avantages, une des priorités est de valoriser et de protéger le régime traditionnel et aussi les cultures alimentaires qui constituent, dans les différents pays, des éléments d’identité, de source de bien-être, de bonne santé et de qualité de vie, a déclaré le diplomate italien. Dans ce cadre, son pays, connu et apprécié pour son régime alimentaire méditerranéen, est l’un des promoteurs, au niveau des Nations unies, du groupe d’amis des régimes alimentaires sains et durables qui s’engage à protéger la diversité alimentaire, élément des vies saines.

Préserver la richesse des identités alimentaires au niveau mondial

L’ambassadeur d’Italie a estimé que pour préserver la richesse des identités alimentaires au niveau mondial, les ressources naturelles doivent être utilisées de façon responsable. Au Congo, pays disposant des remarquables potentiels agro-écologiques, a-t-il dit, le gouvernement fournit des efforts extraordinaires et joue un rôle-clé de promoteur, au niveau régional, de la lutte contre le changement climatique qui constitue une réelle menace pour la sécurité alimentaire. 

« La semaine de la culture et de la cuisine italienne est un événement très important pour nous. On a beaucoup d’événements et je suis très content qu’on travaille ensemble. Cette initiative fait partie d’une collaboration qui aura de grands succès entre nous, au niveau bilatéral, dans la région et au niveau international », a conclu l’ambassadeur.

Invitée à la cérémonie, la ministre du Tourisme et de l’environnement, Arlette Soudan-Nonault, a indiqué que l’organisation de cette quatrième édition de la cuisine italienne au Congo constitue un grand moment d’échange et de partage de connaissances dans ce que l’Italie a de meilleur à transmettre à la jeunesse mondiale, de façon générale, et à la jeunesse congolaise, de façon particulière.

Elle a ajouté que l’art culinaire et gastronomique italien, parmi les plus appréciés au monde, n’a de cesse de refléter le rayonnement et la notoriété de l’Italie.  Pizza et Spaghetti, a-t-elle souligné, ne sont à cet égard que l’arbre qui cache une extraordinaire forêt de créativité culinaire, laquelle plonge ses racines dans l’histoire et la culture de ce beau pays, contribuant à faire de l’Italie une destination majeure du tourisme mondial. Ainsi, cette semaine de la cuisine italienne, loin de n'être qu’un événement organisé à l’intention du goût et du palais, est aussi un grand moment de rencontre culturelle et économique, renforçant les liens de coopération entre l’Italie et le Congo, a signifié Arlette Soudan-Nonault.  Elle a souhaité que cette expérience puisse se renouveler d’année en année, afin de permettre aux jeunes intéressés par les métiers du tourisme et de l’hôtellerie de progresser dans leur savoir-faire, au contact de l’expérience et de l’expertise italiennes. Notons que les ministres de la Culture et des arts, Dieudonné Moyongo, et de la Formation qualifiante, Nicephore Antoine Thomas Fylla Saint Eudes,  ont aussi pris part à la cérémonie de lancement du stage sur la gastronomie italienne.

Bruno Okokana

Légendes et crédits photo : 

1- L’ambassadeur d’Italie et les trois ministres congolais / DR 2 - Stefano De Leo prononçant son speech à côté des cuisiniers italiens / DR 3- La ministre du Tourisme et de l’environnement intervenant à l'occasion / DR

Notification: 

Non