Gestion forestière : les indicateurs de performance en cours de validation

Vendredi 24 Mai 2019 - 19:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Un atelier sur la problématique s’est ouvert, à Brazzaville, le 24 mai, et vise à doter la Commission des forêts d’Afrique centrale (Comifac) d’un outil pour évaluer les efforts consentis par le Congo dans l’atteinte des Objectifs de développement durable (ODD).

La Comifac et ses partenaires, notamment l’Institut national de la statistique, les points focaux de la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques et les catastrophes ainsi que les organisations de la société civile sont en conclave pour examiner les pistes de solutions à la gestion durable des forêts.

« Il s’agit de doter la Comifac d'un outil d’évaluation des efforts des Etats membres dans la mise en œuvre des ODD en général et ceux relatifs aux forêts en particulier », a fait savoir Joseph Mouibouilou, directeur général de l’Economie forestière.

La rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’appui à l’élaboration des directives de la Comifac pour le suivi des ODD relatifs aux forêts. Le projet est constitué de dix-sept ODD se déclinant en cent soixante-neuf cibles et deux cent trente et un indicateurs. Les ODD, rappelons-le, vise, entre autres, à éradiquer la pauvreté et la faim dans le monde, à améliorer la santé, à bâtir des villes durables et à lutter contre les changements climatiques.

La Comifac s’est donc fixée pour mission d’assurer le suivi des progrès réalisés par les Etats en matière forestière en lien avec les ODD. Pour sa part, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture apportera un appui financier et technique afin que ce projet soit mené à bien.

Le Congo, le Gabon, la République centrafricaine, le Cameroun, la Guinée équatoriale, le Rwanda, le Burundi, la République démocratique du Congo, le Tchad et le Sao Tomé-et- Principe, se sont engagés à mettre en œuvre ces objectifs à l’instar des autres Etats à travers le monde.

Rappelons qu’en septembre 2015, les Nations unies avaient adopté le programme de développement durable à l’horizon 2030 comme plan d’actions qui oriente la vision du développement mondial pour les quinze prochaines années.

Gloria Lossele (stagiaire)

Légendes et crédits photo : 

La photo de famille

Notification: 

Non