Grande Bretagne : les principales réactions à la démission de Theresa May

Vendredi 24 Mai 2019 - 17:40

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La Première ministre britannique a annoncé le 24 mai, sa démission, suite à son échec à faire adopter son plan de retrait de l’Union européenne (UE).

La voix étranglée par l’émotion, Theresa May a précisé qu’elle démissionnerait de ses fonctions de cheffe du Parti conservateur - et donc de cheffe du gouvernement - le 7 juin, dans une allocution prononcée devant le 10, Downing Street. Elle a exprimé, au bord des larmes, « un profond regret de ne pas avoir été capable de mettre en œuvre le Brexit ».

Voici les principales réactions internationales à la démission de la Première ministre britannique, usée par l’interminable casse-tête du Brexit qu’elle n’a pas su mettre en œuvre.

« Rien ne change pour les 27 »

« Nous respecterons le nouveau Premier ministre (britannique) mais rien ne changera sur la position adoptée par le Conseil européen pour l’accord de sortie » du Royaume-Uni de l’UE, selon la Commission européenne.

« Un Brexit dur quasi impossible à stopper »

Il est « quasi impossible » d’arrêter un Brexit dur après la démission de Theresa May, a estimé le gouvernement espagnol.

« Le gouvernement britannique, le parlement britannique sont les uniques responsables d’une sortie sans accord et de ses conséquences », a commenté une porte-parole gouvernementale.

Besoin de « clarification rapide » sur le Brexit

Le président français, Emmanuel Macron, a salué le « travail courageux » de Theresa May et appelé à « une clarification rapide » sur le Brexit.

Le chef de l’Etat français a jugé que la démission de la Première ministre britannique « doit aussi rappeler, dans un moment de choix important, que les votes de rejet sans projet alternatif conduisent à une impasse », en faisant allusion aux élections européennes et au Brexit.

Une décision à « respecter »

La chancelière allemande, Angela Merkel, a dit, quant à elle, « respecter » la décision de son homologue britannique.

« D’une manière générale, (la chancelière) tient à ce que le gouvernement allemand soigne sa coopération étroite avec le gouvernement britannique (...) et cela restera ainsi », a expliqué une porte-parole d’Angela Merkel, refusant de se prononcer sur les conséquences de la démission sur le Brexit.

Des relations « très compliquées »

Le Kremlin a qualifié le mandat de Theresa May de « période très compliquée » pour les relations entre le Royaume-Uni et la Russie, en disant « suivre avec attention » la situation après l’annonce de sa démission.

« Malheureusement, je ne peux pas me souvenir d’un quelconque apport au développement des relations bilatérales entre la Russie et la Grande-Bretagne. C’est plutôt l’inverse », a réagi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

 

 

Nestor N'Gampoula et AFP

Notification: 

Non