Opinion

  • Éditorial

Grands

Samedi 8 Avril 2017 - 12:46

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Les deux journées que viennent de passer ensemble Donald Trump et Xi Jinping en Floride sont symboliques à tous égards. Elles marquent de façon claire que si les grandes puissances se méfient les unes des autres et gesticulent pour marquer cette défiance cela ne les empêche nullement de privilégier le pragmatisme lorsque leurs intérêts réciproques l'imposent. Elles envoient en quelque sorte un message positif à la communauté internationale qui craignait une détérioration des relations entre la Chine et les Etats-Unis qui pouvait avoir de graves conséquences pour la paix mondiale.

N'étant pas dans le secret des dieux mieux vaut ne pas présager l'avenir et ne pas croire que les conflits latents entre les deux premières puissances de la planète terre sont d'ores et déjà résolus. De la menace réelle ou supposée que fait peser sur l'Amérique le développement des armes nucléaires de la Corée du Nord à l'extension de l'influence de la Chine en Asie du Sud, en passant par le développement accéléré de la nouvelle Route de la soie qui accroit fortement l'influence de Beijing dans le Tiers-Monde la liste est longue, en effet,  des tensions directes ou indirectes qui risquent d’opposer les deux nations dans les  années à venir.

Ceci étant dit il ne reste pas moins vrai que les longs, très longs entretiens qui ont marqué la première rencontre entre Donald Trump et Xi Jinping en terre américaine ont lancé un dialogue dont le meilleur pourrait sortir contrairement aux diagnostics posés par de nombreux observateurs à la veille de cette rencontre. S'ils n'ont pas permis de régler les différends qui dressent l'une contre l'autre les deux superpuissances ils ont démontré que la diplomatie américaine traditionnelle reprend peu à peu le pas sur les déclarations pour le moins aventureuses faites par le successeur de Barack Obama au lendemain de son élection à la Maison Blanche. Et cela donne de sérieuses raisons d'espérer à ceux qui oeuvrent en faveur du maintien de la paix dans le monde.

Comme il n'est pas interdit de rêver le premier pas vers une entente cordiale ayant été franchi ces derniers jours, la Chine et l'Amérique ne pourraient-elles pas s'entendre pour apporter à l'Afrique, à notre Afrique, l'aide multiforme qui lui permettrait d'accélérer sa marche vers le développement durable ? 

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 13/12/2017 | Rétropédalage ?
▶ 12/12/2017 | Convergence
▶ 11/12/2017 | Feux verts
▶ 8/12/2017 | Gangrène
▶ 7/12/2017 | Remise à plat
▶ 6/12/2017 | One Planet Summit
▶ 5/12/2017 | Alerte
▶ 4/12/2017 | FMI
▶ 30/11/2017 | Afrique-Europe
▶ 29/11/2017 | Signaux