Hommage : l’IFC immortalise Franklin Boukaka et Jacques Loubelo

Jeudi 8 Novembre 2018 - 16:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’Institut français du Congo (IFC) organise, le 10 novembre à Pointe-Noire, dans la salle de spectacle Tchicaya- U’Tam’Si, un concert inédit dénommé « Chansons Congo », un voyage dans l’univers des deux artistes musiciens disparus.  

Engagés par l’IFC, les musiciens du groupe Pointe-Noire All Stars feront revivre à la population les plus belles chansons de Franklin Boukaka et de Jacques Loubélo. Un retour sur le passé et, surtout, un hommage à ces deux grands artistes panafricains.

Poète, compositeur de mélodies faisant désormais partie du patrimoine de la chanson africaine, Franklin Boukaka a chanté l’unité et la fraternité non seulement de son pays le Congo mais également de l’Afrique tout entière. Artiste complet de par la diversité de ses timbres vocaux et de ses compositions, il était un éveil de conscience pour les peuples endormis au sortir des indépendances africaines. La conscientisation et la fortification de la population étaient un devoir pour lui. Né le 10 octobre 1940, Franklin Boukaka est mort de façon dramatique à l’âge de 32 ans, en 1972.

Pendant ce concert, les artistes du groupe All star vont aussi chanter quelques-unes des plus belles chansons de Jacques Loubelo, une autre icône de la chanson congolaise, né en 1940 et décédé le 25 septembre 2013, à l’âge de 73 ans.  Jacques Loubelo était un homme à part dans l’univers musical congolais. Dans les années 1960, alors qu’il est âgé à peine d’une vingtaine d’années, il sort une chanson qui change le cours de sa carrière. Intitulée "Congo", les paroles de cette chanson apparemment simples vont devenir au fur et à mesure un hymne patriotique, un appel à la fraternité pour l’acceptation d’une réalité immuable.

Cette chanson a touché le cœur de plus d’une personne au point de devenir un second hymne national, un cri de ralliement pour le Congo et ses habitants. Tout au long de sa carrière, Jacques Loubelo a toujours sensibilisé ses compatriotes, à travers sa musique, aux valeurs fondamentales sur lesquelles repose toute société, à savoir « l’unité nationale et l’amour de la patrie ».

Un grand concert pour une musique jamais dépassée, interprétée par des jeunes artistes qui avouent avoir eu un coup de cœur pour Franklin Boukaka et Jacques Loubelo. À la voix, il y aura Berlea Bilem et Mixel Bradley, Baurdier Deckerpel aux claviers, Romaric Nzaou à la batterie, Harold Nzaba au saxo et  Jonathan à la guitare basse.

 

 

 

 

 

 

 

 

Hugues Prosper Mabonzo

Légendes et crédits photo : 

Photo 1: Jacques Loubelo Photo 2: Franklin Boukaka / DR

Notification: 

Non