Journée de l’Afrique: l'événement célébré par le Groupe diplomatique africain à Kigali

Lundi 27 Mai 2019 - 13:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L' activité a eu lieu, le 25 mai, sous le patronage de Richard Sezibera, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale de la République du Rwanda, avec la participation de la branche rwandaise du Mouvement panafricain.

Au Bureau du Groupe diplomatique africain à Kigali avec Richard Sezibera, Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale de la République du Rwanda entouré de gauche à droite des Ambassadeurs Guy Nestor Itoua du Congo  Lulit Zewdie G. de l'Éthiopie, Youssef Imani du Maroc et Ahmed El Ansary de Égypte au Rwanda

En guise de célébration de la Journée mondiale de l'Afrique, coïncidant précisément avec la date anniversaire de la signature des accords de l'Organisation de l'unité africaine, le 25 mai 1963, aujourd’hui Union africaine (UA), les ambassadeurs du Groupe Afrique accrédités au Rwanda ont organisé, le 25 mai à Kigali, un ensemble des festivités en respect du symbole du combat de tout le continent africain pour la libération, le développement et le progrès économique.

Cet évènement leur a donné l’occasion de réaffirmer leur attachement aux buts, idéaux et principes prônés par les pères fondateurs, mais également de décliner leur vision sur des sujets d’intérêt crucial. S’agissant du thème retenu, il traitait de l’« Année des réfugiés, des personnes déplacées et des rapatriés. Pour une solution durable au déplacement forcé en Afrique ».

Parmi les temps forts qui ont marqué cette journée, il y a eu une conférence-débat autour du thème sur le futur de l’Afrique: ses défis et perspectives. Au milieu de la journée, en présence de Guy Nestor Itoua, ambassadeur du Congo au Rwanda, l’actuel doyen, tous les ambassadeurs africains accrédités à Kigali ont posé une gerbe de fleurs au Mémorial du Génocide de 1994, à Gisozi. Une réception a marqué la fin de la journée à Intare Conference Arena avec plus de cinq cents personnes conviées dont Peter Pham, le représentant des États-Unis d'Amérique pour la région des Grands Lacs.

La soirée a été ponctuée par un défilé de mode au cours duquel tous les pays africains représentés à Kigali, à savoir Congo, République démocratique du Congo, Afrique du Sud, Angola, Burundi, Tanzanie, Ouganda, Soudan, Nigeria, Mali, Soudan, Libye, Maroc, Algérie, Kenya, Egypte, Ghana, Centrafrique et le pays hôte, ont pu présenter leurs meilleures tenues vestimentaires. Chacun des pays a également proposé la dégustation de ses mets.

Du point de vue protocolaire, trois allocutions ont été prononcées respectivement par l’ambassadeur d’Egypte, dont le pays assure la présidence en exercice de l’UA, le doyen du Groupe des ambassadeurs africains à Kigali et le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale de la République du Rwanda.

Les trois interlocuteurs ont rappelé que la donne de l’UA est dominée aujourd’hui, entre autres, par les réformes institutionnelles que le président Paul Kagame a la lourde et importante mission de conduire. D’après les diplomates, ces réformes permettront à l’Afrique de s’appuyer sur ses propres ressorts pour créer les conditions d’une prospérité partagée dans tout le continent.

Ces derniers propos ont permis à Guy Nestor Itoua de souligner que « Déjà, la taxe de financement permettant à l’Organisation (UA) de ne plus reposer essentiellement sur les aides extérieures est opérationnelle dans certains pays ». Et de conclure sur une note d’espoir : « Le processus d’intégration africaine est donc bien en marche ».

Marie Alfred Ngoma

Légendes et crédits photo : 

Photo : Richard Sezibera, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale de la République du Rwanda, entouré de gauche à droite des ambassadeurs Guy Nestor Itoua du Congo, Lulit Zewdie G. de l'Éthiopie, Youssef Imani du Maroc et Ahmed El Ansary de l'Égypte au Rwanda

Notification: 

Non