Opinion

  • Éditorial

Joyeux Noël !

Vendredi 22 Décembre 2017 - 10:42

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Il y a ceux qui croient en un dieu unique créateur du ciel et de la terre, ceux qui croient en un autre ou en d’autres dieux et ceux qui ne croient ni en dieu ni au diable. Mais tous considèrent, à juste titre, cette période de fin d’année comme un temps d’exception où les familles se retrouvent, où la paix s’impose à chacun, où la fraternité sous toutes ses formes prend le dessus, où finalement l’homme ne se comporte plus comme une bête mais comme un être sage, en quête d’un bonheur qui sans doute ne durera pas éternellement mais qui peut apporter à chacun la paix dont il rêve depuis sa plus tendre enfance.

Les jours à venir seront, comme chaque année, l’instant privilégié où la société congolaise dans son ensemble vit en paix avec elle-même. Sans doute n’effaceront-ils pas les problèmes auxquels chacun d’entre nous se trouve confronté dans sa vie personnelle, mais du moins permettront-ils de nous retrouver avec les parents, les proches, les amis, les voisins qui constituent notre environnement immédiat. Et c’est déjà beaucoup dans un monde où l’individualisme tend à fragmenter de plus en plus dangereusement les communautés humaines.

En ce temps de paix, tandis qu’autour de nous se multiplient les signes traditionnels  de  la trêve  qui  vont marquer  les  derniers  jours  de  cette  année – luminaires, guirlandes, sapins, pères noël, crèches et autres symboles –, prenons la juste mesure d’une année qui ne fut confortable pour aucun d’entre nous mais qui, au moins, s’achève dans la paix, dans le calme, dans l’espoir aussi d’un temps à venir qui serait meilleur. Et surtout réfléchissons à ce qui nous permettra, demain, non seulement de franchir les obstacles qui se dressent sur notre route, mais également de bâtir une société plus juste, plus fraternelle.

Au-delà de la religion, des convictions, des croyances, c’est bien du savoir vivre ensemble que dépend l’avenir de notre peuple, le sort de notre société. Tel est le sens véritable de la semaine qui approche et qui verra l’année 2017 s’effacer dans  le  temps, 2018 dessiner ses premiers contours. Mieux vaut ne pas l’oublier si nous voulons que le Congo reprenne dans les mois à venir la marche en avant qu’il a  entreprise il y a vingt ans. Joyeux Noël donc pour vous  et pour les vôtres !

 

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 19/7/2018 | Mirages
▶ 18/7/2018 | Leçon
▶ 17/7/2018 | Ecrit
▶ 14/7/2018 | Entrepreneuriat
▶ 12/7/2018 | Archives
▶ 11/7/2018 | Engouement
▶ 10/7/2018 | Représentativité
▶ 10/7/2018 | Revenons ...
▶ 9/7/2018 | Ormuz
▶ 6/7/2018 | Vacances