Lutte contre Ébola : tenue d’une téléconférence entre le Congo, la RCA et la RDC

Jeudi 14 Juin 2018 - 19:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La survenue de l’épidémie dans la province de l’Équateur appelle à un renforcement des mesures de prévention entre  les différents pays frontaliers pour empêcher sa propagation.

Les gouvernements du Congo-Brazza, de la République centrafricaine (RCA) et de la RDC veulent ensemble peaufiner des stratégies pour une bonne riposte contre l'épidémie à virus d'Ebola, déclarée en RDC depuis  le  8 mai. C’est dans ce cadre que le 12 juin, le ministre de la Santé, le Dr Oly Ilunga Kalenga, s’est entretenu avec ses homologues de la République du Congo et de la RCA, lors d’une téléconférence depuis le Centre des opérations d’urgence de Kinshasa.

Au cours de cette téléconférence, il a été question pour les différents interlocuteurs de faire le point sur la riposte contre la maladie en RDC, de partager l’expérience du pays dans la gestion des épidémies d’Ébola et répondre aux préoccupations des autorités sanitaires des pays voisins. Par ailleurs, les trois ministres de la Santé ont également abordé la question de la collaboration transfrontalière et convenu qu’il était important d’organiser régulièrement des rencontres entre leurs équipes techniques respectives.

Les trois ministres ont aussi prévu  d’organiser un atelier régional sur le plan de contingence transfrontalier qui sera complété par un exercice de simulation grandeur nature d’une riposte transfrontalière.

L’épidémie de la maladie à virus Ébola est maîtrisée. Plusieurs stratégies ont été mises à contribution avec l’aide des partenaires pour arrêter sa propagation. Depuis le lancement de la vaccination, le 21 mai dernier,  le nombre de personnes vaccinées ne fait qu’augmenter.  Deux mille cinq cent sept personnes ont été vaccinées, dont sept cent cinquante-trois à Mbandaka, cinq cent soixante et une à Bikoro, mille cent soixante-trois à Iboko et trente à Ingende.

 Selon la cellule de communication du ministère de la Santé, quoique l’épidémie soit maîtrisée, le village d’Itipo  continue à notifier des cas confirmés un peu plus d’un mois après le lancement de la riposte. Ce village est désormais le centre de toutes les attentions pour renforcer la lutte afin d’arrêter la circulation de la maladie. Raison pour laquelle le ministre de la Santé publique, le Dr Oly Ilunga Kalenga, et le directeur général  de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom, ont effectué, le 11 juin, le déplacement à Itipo pour se rendre compte du niveau de l’organisation de la riposte.

S’agissant de la  situation épidémiologique de la Maladie à virus Ébola en date du 11 juin , au total cinquante-neuf cas de fièvre hémorragique ont été signalés dans la région, dont trente-huit confirmés, quatorze probables et sept suspects, quatre nouveaux cas suspects, dont un à Bikoro, deux à Iboko et un à Wangata. Aucun décès et aucun nouveau cas n’ont été rapportés.

Blandine Lusimana

Légendes et crédits photo : 

Le ministre de la Santé visitant le laboratoire mobile de l'Institut national de recherche biomédicale installé à Itipo

Notification: 

Non