Mois de l’amitié : la 55e édition met l'accent sur l’indépendance alimentaire au Congo

Vendredi 24 Mai 2019 - 16:18

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’Association congolaise d’amitié entre les peuples (Acap) a lancé, le 23 mai à Brazzaville, l’édition 2019 du mois de l’amitié sur le thème « Donnons la priorité à l’agriculture pour sortir le pays de la dépendance alimentaire ».

Messager de la paix des Nations unies depuis 1986, l’Acap s’est engagée, il y a près de vingt ans, dans lutte contre la pauvreté plurielle au Congo. Ceci, dit-elle, après la lutte de libération de peuples pour un développement durable. En effet, consciente du fait que sans paix il n’y a pas de développement et sans développement il n’y a pas de paix, l’Acap compte créer, avec l’appui de ses partenaires, des conditions idoines par une forte mobilisation afin de se maintenir sur l’orbite.

Considéré comme un haut lieu d’échange et de réflexion avec les partenaires internes et externes pour un développement visant à lutter contre la pauvreté, le mois de l’amitié couvre la période allant du 23 mai au 19 juin. Il sera ponctué par des activités culturelles, notamment des conférences-débats autour du thème central. « La fédération congolaise des ONG, fondations et associations de développement, plate-forme spécialisée, doivent appuyer et soutenir l’action de l’Acap afin d’inciter la population congolaise, en général, et sa jeunesse, en particulier, pour le travail de la terre et de ses dérivés, gage de développement tous azimuts pour se prendre en charge », invite l’Acap.

Lançant les activités, en présence de l’ambassadeur de Cuba au Congo, José Antonio Garcia Gonzalez, le président de l’Acap, Vital Balla, a rappelé que son organisation attachait du prix aux questions liées à la transformation des produits agricoles et à l’élevage sur place. « Depuis l’existence de notre association, nous avions signé des accords de partenariat multiformes avec des organisations sœurs de par le monde. La formation des cadres futurs a été l’une de nos préoccupations. Il sied de rappeler que 4 973 cadres futurs ont été formés auprès desdits partenaires à travers le monde », a-t-il souligné.

Insistant sur la notion de paix à laquelle cette ONG est attachée, Vital Balla s’est félicité de la pacification du département du Pool grâce à l’implication personnelle du président de la République, Denis Sassou N’Guesso, qui a également porté le message de paix à travers tout le continent africain.

Parfait Wilfried Douniama

Légendes et crédits photo : 

1- Vital Balla entouré de l’ambassadeur de Cuba et du président départemental de l’Acap / Adiac 2- Une vue de la salle/Adiac

Notification: 

Non