Navigation aérienne : l’Asecna réaffirme la continuité de sa mission

Mercredi 11 Décembre 2019 - 18:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

 En prélude à la célébration des soixante ans d’existence de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et Madagascar (Asecna), son représentant au Congo, Joachim Tchissambou, a fait savoir, le 11 décembre à Brazzaville, que sa structure est toujours engagée dans la sécurisation du transport aérien sur le continent.

La sécurité du transport aérien, selon le représentant de l'Asecna au Congo, est des plus effectives aujourd'hui grâce aux progrès significatifs sur le plan technique. Les contrôleurs, par exemple, ont maintenant des moyens de visualisation du trafic avec la mise en place de nouvelles technologies, notamment des guidages radars, la DSP terrestre et satellite, etc.

L'Asecna est née de la volonté de onze Etats d’Afrique et de la France qui ont ratifié, le 12 décembre 1959 au Sénégal la convention de Saint-Louis, a rappelé Joachim Tchissambou, ajoutant que par la suite, d'autres Etats, notamment le Cameroun, le Togo, le Mali, la Guinée équatoriale et le Comores l'ont intégrée. « Le Congo est fier d’appartenir à cette agence qui a montré ses preuves au niveau international et national dont l’ambition est de fédérer l’ensemble des Etats africains pour faire de l’Afrique un ciel unique », a-t-il déclaré.

Notons que le coup d’envoi des activités relatives à la célébration du soixantième anniversaire de l'Asecna a été donné par le directeur de cabinet du ministre des Transports, de l’aviation civile et de la marine marchande, Raphaël Ngatsono. Il a indiqué que le Congo ne fait que s’arrimer à l’évolution multidirectionnelle de cette agence de sécurité qui fait de l’Afrique un seul ciel au niveau de l’aviation civile.   

Un match de football a opposé deux équipes de l’Asecna, celle de La Mire et celle de la Météo.  Après un score de zéro but partout, l’équipe La Mire a battu son adversaire aux tirs au but (4-2). Un trophée et une enveloppe dont le montant n’a pas été révélé au public  ont été remis à  l'équipe victorieuse. Au ndzango, l’équipe A de l’Asecna a battu l’équipe B par un score de dix-sept points à huit et a reçu également un trophée plus une enveloppe.   

Lydie Gisèle Oko

Notification: 

Non