Nord-Kivu : Leïla Zerrougui en visite à Butembo

Samedi 11 Mai 2019 - 15:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies en République démocratique du Congo et cheffe de la Monusco est allée encourager, le 10 mai, les équipes de la riposte de la maladie à virus

Ebola.

Leïla Zerrougui s'est rendue sur le terrain pour constater la situation sécuritaire dégradante et la propagation de l'épidémie d’Ebola à Butembo et ses environs. Sur place, elle a échangé avec les membres de la sous-coordination de Butembo, réitérant le soutien des Nations unies à l'équipe de la riposte pour éviter que l’épidémie ne soit déclarée une urgence de santé publique de portée internationale. Elle a indiqué que le secrétaire général de l'ONU et le président de la République accordent une priorité particulière à la lutte contre cette maladie. Aussi a-t-elle invité la coordination et les partenaires de la riposte à mieux harmoniser les intelligences pour répondre aux défis rencontrés afin de renforcer la confiance avec les communautés.

Renforcement de la surveillance aux points d’entrée

Notons que les équipes de riposte viennent de renforcer la surveillance dans les points d'entrée pour réduire la propagation de l'épidémie. Cependant, certains voyageurs s'opposent à ce contrôle et rendent difficile le travail de ces équipes. Selon les données  du ministère de la Santé, à  la date du 9 mai, 276 622 voyageurs sont passés aux points de contrôle et points d'entrée, dont mille cent quarante-neuf ont refusé le contrôle sanitaire.

Depuis le début de l’épidémie, le cumul des voyageurs contrôlés est de 56 571 103. À ce jour, un total de quatre-vingts points d'entrée et de points de contrôle sanitaire ont été mis en place dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri, afin de protéger les grandes villes du pays et éviter la propagation de l’épidémie dans les pays voisins. 

Pour rappel, la situation épidemiologique  du 10 mai renseigne que depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de mille six cent quarante-neuf dont mille cinq cent soixante et un confirmés et quatre-vingt-huit probables. Mille cent cinq décès ont été  notifiés  dont  mille dix-sept confirmés et quatre-vingt-huit probables. Par contre, quatre cent quarante-quatre personnes ont été guéries. 

Blandine Lusimana

Notification: 

Non