Opinion

  • Éditorial

Patriotisme

Mercredi 24 Avril 2019 - 12:59

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


La crise vécue par le Congo tout au long des quatre dernières années étant sur le point de prendre fin grâce à la remontée des cours du pétrole sur les marchés mondiaux, à la hausse de la production des hydrocarbures nationaux, à la remise en ordre des finances publiques, à la restauration de la bonne gouvernance et à la conclusion prochaine de l’accord avec les institutions financières mondiales, l’heure est venue de dresser un bilan des actions individuelles et collectives qui auront marqué cette phase difficile de notre Histoire.

Nous allons nous y employer dans les semaines et les mois à venir en distinguant les acteurs économiques qui ont tout mis en œuvre, à leur niveau,  pour préserver l’emploi, développer leurs activités, conjurer le mauvais sort qui frappait la nation congolaise et ceux ou celles qui, bien au contraire, ont aggravé la crise en désinvestissant, en réduisant les postes dans leurs entreprises, en fermant les robinets du crédit, en se repliant sur eux-mêmes sans se soucier de leur environnement.

Observant avec attention la scène nationale dans tous les domaines et sur toute l’étendue du territoire, nous avons la capacité de mener ces investigations de façon objective. Non dans le but de sanctionner les dérives qui ont marqué la période difficile que le pays vient de vivre car ce n’est évidemment pas notre métier, mais pour rendre un hommage mérité aux femmes, aux hommes, aux entreprises, aux associations, aux organisations de la société civile qui se sont employés, parfois avec de très faibles moyens, à combattre la crise. Et dénoncer, au contraire, celles ou ceux qui l’ont aggravée par leur comportement.

Ce que la crise en voie d’achèvement a prouvé, en effet,  c’est que le patriotisme, autrement dit la volonté d’accompagner le peuple congolais dans l’épreuve de dimension nationale qu’il traversait, existe plus que jamais. Se manifestant sous les formes les plus diverses, mais aussi et surtout dans le domaine économique et financier dont il est ici question et qui a été durement impacté, cette volonté a permis de réduire les terribles conséquences de la crise.

Alors que la sortie de crise se précise, il est juste que l’opinion publique en soit informée.

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 21/8/2019 | Médicament
▶ 20/8/2019 | G 7 ?
▶ 19/8/2019 | Recul
▶ 17/8/2019 | Messages du 15 août
▶ 14/8/2019 | 59 ans !
▶ 13/8/2019 | 15 août
▶ 12/8/2019 | Virage
▶ 10/8/2019 | Reprise
▶ 8/8/2019 | Indépendance cha-cha
▶ 8/8/2019 | Attente