Pédophilie dans l’Eglise : la hiérarchie catholique en réunion au Vatican

Jeudi 21 Février 2019 - 16:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Les cent quatorze présidents de conférences épiscopales du monde entier vont réfléchir, du 21 au 24 février à Rome, à la prévention des abus sexuels sur les mineurs  et les adultes vulnérables.

 

Les hauts prélats du Vatican, les chefs des Églises catholiques orientales et les responsables de congrégations religieuses  prennent part à la rencontre convoquée par le pape François. Quelques victimes des abus sexuels des prélats sont aussi invitées. Au total, quelque cent quatre-vingt-dix participants prennent part à ce rendez-vous historique, le tout premier de l'histoire de l'Eglise catholique.

La réunion porte sur la « prévention des abus contre les mineurs et les adultes vulnérables » et va permettre à l'Eglise de donner une réponse concertée et coordonnée à la crise qui dure maintenant depuis plus de deux décennies et même plus encore.

Le souverain pontife a souhaité que ce rendez-vous soit « une réunion de pasteurs, non pas un congrès d’études », a précisé Alessandro Gisotti, directeur de la Salle de presse, décrivant « une rencontre de prière et de discernement, catéchétique et opérationnelle ». Concrètement, le sommet verra alterner des sessions plénières, des travaux en groupe et des moments de prière en commun avec l’écoute des témoignages.

« Je vous invite à prier pour ce rendez-vous, que j’ai voulu comme un acte de forte responsabilité pastorale devant un défi urgent de notre époque », avait déclaré le pape François, dimanche dernier. Cette rencontre se veut une prise de conscience collective du phénomène mondial des viols sur mineurs dans les rangs de l’Eglise. Beaucoup de pays, de l’Afrique à l’Asie, en passant par le Moyen-Orient, sont dans le déni de ce type de crimes. Dans certaines régions, les multiples formes de violence contre les enfants et la sexualité demeurent des tabous, d’où la nécessité d’une rencontre « éducative ».

En outre, le pape a souligné récemment que « le problème des abus continuera », ajoutant: « En résolvant le problème dans l’Église par une prise de conscience, nous contribuerons à le résoudre dans la société, dans les familles, où la honte fait que l’on couvre tout ». La réunion élaborera « des protocoles » car « parfois les évêques ne savent pas quoi faire », a dit le pape François.

Rappelons qu’une première rencontre entre victimes de prêtres pédophiles et le Vatican a eu lieu mercredi, vingt-quatre heures avant le lancement de cette grande conférence sur la « protection des mineurs » dans l’Église catholique.

La hiérarchie catholique a été mise en cause à de multiples reprises ces vingt dernières années pour sa gestion des scandales d’abus sexuels, lorsqu’il est apparu que des prêtres coupables d’agressions au cours des années ou des décennies précédentes avaient été mutés de paroisse en paroisse au lieu d’être défroqués ou confiés à des institutions civiles.

Yvette Reine Nzaba

Notification: 

Non