Portrait. Béatrice Fabignon: « La gastronomie est un art de vivre »

Jeudi 28 Février 2019 - 20:36

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Elaborer des menus, confectionner des plats servis dans un restaurant ou à domicile, superviser et gérer l'approvisionnement, voilà en quoi consiste le métier d'un chef cuisinier. D'origine antillaise, Béatrice Fabignon est spécialiste en gastronomie d’Outre-mer. Ce caméléon de la cuisine nous dévoile son univers dans ce secteur commis d’office aux hommes.  

Cheffe cuisinière spécialisée en gastronomie d’Outre-mer en France, Béatrice Fabignon réalise des prestations sur mesure à domicile et des animations en valorisant les produits exotiques. Un choix mûrement réfléchi car, il y a de cela quinze ans, il fallait être un peu folle pour pouvoir oser s’y lancer. « Je n'avais pas de réseaux dans le secteur, pas de moyens pour créer un restaurant et j'avais envie de répondre à de nouveaux besoins », nous a-t-elle confié.

En effet, C'est une volonté personnelle, un choix de reconversion professionnelle. Suite à une carrière dans le prêt-à-porter, Béatrice avait décidé d'assumer pleinement sa passion et son envie d'entreprendre dans le secteur de la restauration.

Aujourd’hui, elle vit pleinement son ascension. Au nombre de ses actions figure la création du Trophy table art. Ce premier concours des arts de la table des Outre-mer et des Caraïbes, parrainé par la fondation Bocuse, vise à revaloriser les filières de l'hôtellerie et de la restauration et aussi à faire émerger de jeunes talents. 

« Le Trophy table art se décline en fonction des collectivités et territoires d’Outre-mer mais aussi de certains Etats des Caraïbes. Ce concours promeut la destination à travers le monde. Il est itinérant à travers les Outre-mer tous les quatre mois approximativement en vue d’une finale prestigieuse à Paris où se mesurent les lauréats de chaque catégorie », a expliqué Béatrice.  

D’après elle, le savoir-faire et le savoir-être sont indissociables. Elle suggère donc d’être vrai dans sa cuisine avec des produits frais du terroir tout en ayant de l’imagination. Pour sa part, Béatrice puise son imagination à travers ses voyages, les bonnes tables qu’elle fait et chez des amis dans l'art aussi. « En fait, tout est prétexte à réfléchir sur un plat car le repas est un art de vivre et le prolongement d'un état d'esprit. Il doit toujours faire ressentir quelque chose de merveilleux », a-t-elle déclaré, toute souriante.  

Lorsque Béatrice pense à la cuisine, elle ne l’imagine jamais sans assaisonnement, de bons couteaux et toujours une cuillère pour goûter.

A force de travail, de maîtrise et d’innovation, Béatrice aspire désormais à ouvrir un restaurant physique. A cela, elle exhorte notamment tous ceux qui veulent se lancer dans le secteur à le faire par amour et non parce que c'est à la mode car cela requiert une abnégation et beaucoup de temps. La création d'entreprise est un projet de vie, il faut donc bien travailler son projet avant de se lancer.

Karim Yunduka

Légendes et crédits photo : 

Béatrice Fabignon

Notification: 

Non