Processus électoral : la Céni réceptionne les premiers conteneurs d'isoloirs

Mardi 18 Septembre 2018 - 16:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

À trois mois et quelques semaines de l'échéance du 23 décembre fixée pour la tenue des élections en République démocratique du Congo (RDC), la centrale électorale est désormais au four et au moulin pour réunir tout le matériel nécessaire à l’organisation des scrutins.

Le temps presse et toutes les minutes sont désormais à capitaliser afin d'être prêt le jour J. C’est ainsi que la Commission électorale nationale indépendante (Céni) a reçu, le 18 septembre, dix premiers conteneurs des isoloirs (plus de dix mille) qui seront utilisés dans les bureaux de vote. L'arrivée de ce premier lot est très significative et traduit la détermination de la Céni à conduire le peuple congolais aux élections à échéance échue, afin qu’il se choisisse librement ses propres dirigeants. Les lots restants des isoloirs et d’autres matériels électoraux sont attendus dans les prochains jours pour un déploiement vers les sites de vote à travers le territoire national. 

La réception de ce premier lot s’est faite à temps, bien avant la publication de la liste définitive des candidats. Celle-ci reste tributaire du travail de la Cour constitutionnelle qui est en passe de terminer l’examen des différents recours introduits par les candidats invalidés aux législatives nationales et à la présidentielle. « Après la liste, nous devrions avoir plus ou moins deux mois pour la standardisation des photos, c’est-à-dire les nettoyer pour les rendre presque uniformes... »,  a  expliqué Jean-Pierre Kalamba, rapporteur de la Céni. Autant dire que les actes à poser par la Céni durant le temps qui reste sont encore multiples. Comme le temps presse, l’option a été prise de  déployer les machines à voter dès leur arrivée sans attendre la configuration définitive des bulletins de vote. L'acheminement se fera par voies routières, fluviales et lacustres pour éviter le coût prohibitif du transport aérien.

À ce sujet, il est à noter que 95 000 machines à voter sur les 106 000 déjà produites ont déjà subi le contrôle qualité par des experts de la Céni à Séoul et sont en train d’être expédiées. Le premier lot, à en croire le rapporteur de la Céni,  arrive cette semaine et le dernier le 6 octobre. Notons que depuis avril dernier, 1 200 machines sont déjà disponibles dans tous les 145 territoires, 734 chefferies ou secteurs jusqu’aux groupements de RDC dans le cadre de la sensibilisation.

Alain Diasso

Légendes et crédits photo : 

Le rapporteur de la Céni, Jean-Pierre Kalamba, s'exprimant à la presse

Notification: 

Non