Religion : décès brusque de Maman Olangi

Mardi 5 Juin 2018 - 16:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Quelques jours seulement après l’enterrement de son époux, Joseph Olangi, la fondatrice et présidente générale de la Communauté internationale des femmes messagères de Christ (CIFMC) depuis 1990 vient à son tour de rendre l'âme, la nuit du 4 juin, à Kinshasa.

La nouvelle est tombée tel un couperet. Difficile d’y croire. Trois jours seulement après l'inhumation de son mari, le pasteur Joseph Olangi N’koy et président de la Fondation Olangi, mort le 1er  octobre 2017 à Johannesburg, en Afrique du Sud, c’est au tour de son épouse, Élisabeth Olangi Wosho, de quitter ce monde. La consternation est totale dans le milieu de la CFMCI, le fameux Ministère de combat spirituel, où les deux conjoints ont eu à exercer leur sacerdoce.

Des indiscrétions recueillies, il appert que Maman Olangi souffrait dans le silence le plus total, rongée de l'intérieur depuis des lustres. Ses fréquents déplacements à l’étranger pour des soins reflétaient la précarité de son état de santé qui s’est davantage détérioré à la suite du décès de son époux.  Une perte dont elle a eu du mal à digérer. Elle n’a hélas pu supporter le vide créé par son défunt mari avec qui elle a partagé quarante-huit ans de vie commune. Pour toutes ces raisons, elle n’a pu assister aux obsèques de Joseph Olangi.

Trois jours après, soit dans la nuit du 4 juin, son cœur a fini par lâcher. Une crise cardiaque imparable a eu raison de sa volonté de survie. Son domicile a été investi dans la matinée par une masse des fidèles éplorés qui ne s’expliquent pas cette série de malheurs qui s’abattent sur leur communauté religieuse. Alors que leurs larmes coulent encore après la disparition de papa Olangi, les voilà à nouveau empêtrés dans une grande désolation.

Décédée à l’âge de 68 ans, l’évangéliste Elisabeth Wosho Onyumbe laisse sept enfants. Née le 19 novembre 1950, elle est originaire de la collectivité Basambala, dans le territoire de Katako Kombe, l'actuelle province de Sankuru. Elle a fait ses études universitaires au Cidep/Lubumbashi. En 1984, elle est graduée en sociologie industrielle pendant qu'auparavant, elle obtenait un diplôme de l'Ecole de haute couture « Grenier de Paris », en 1976. Ancienne de l'Université catholique de Louvain, elle recevait en 1974 une attestation de réussite de troisième année de Graduat en sciences sociales, Louvain-la-Neuve, Belgique. Co-fondatrice et vice-présidente de la Fondation Olangi-Wosho depuis le 1er novembre 1993, elle  a commencé l'évangélisation en 1980 et a été élevée docteur de la parole de Dieu en 1998.

Alain Diasso

Légendes et crédits photo : 

Elisabeth Wosho Onyumbe

Notification: 

Non