Réveillon d'armes 2018 : le chef de l’Etat insiste sur la discipline et la rigueur au sein de la force publique

Lundi 31 Décembre 2018 - 19:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le président de la République, chef suprême des armées, Denis Sassou N’Guesso, a appelé le 31 décembre, à l’occasion de la traditionnelle cérémonie de réveillon d’armes, la force publique à plus de discipline et de rigueur dans la gestion des matériels, des effectifs et des carrières des agents à tous les niveaux.

« La gestion des carrières rigoureusement menée devant déboucher naturellement sur les avancements au mérite. Gestion rigoureuse des matériels, des finances, des personnels et des carrières. Vous devez faire beaucoup avec peu. Il faut réussir l’accomplissement des missions comme vous venez de le démontrer dans les opérations dans le département du Pool », a exhorté le chef suprême des armées.  

S’agissant de la situation qui a prévalu dans le département du Pool, le président de la République a rendu hommage aux éléments de la force publique tombés au champ d’honneur. Il a, par ailleurs, rappelé que ces opérations se sont déroulées dans un contexte économique et financier très difficile. C’est ainsi que Denis Sassou N’Guesso s’est félicité de l’engagement, du dévouement et du sens de devoir et de la relation que la force publique a établie avec la population. Car, a-t-il dit, l’armée, la gendarmerie et la police ont pu surmonter les difficultés en assumant avec honneur et dignité leurs missions.

« 2018 aura été une année très difficile à tous les niveaux. Cela donne, d’ailleurs, plus de relief à l’action qui a été menée par les dirigeants. Effectivement, nous accomplissions tous, à tous les niveaux, nos missions dans un contexte économique et financier difficile. Mais, je voudrais rassurer que le gouvernement mettra tout en œuvre pour que cette passe difficile soit surmontée et dépassée », a déclaré Denis Sassou N’Guesso, soulignant la nécessité de bien se comporter car les victoires sont possibles.

Paraphrasant le Sage, le chef de l’Etat congolais a évoqué l’importance de faire beaucoup avec peu. Selon lui, pour y arriver, il faut s’organiser. « Tout sera mis en œuvre pour que la mauvaise passe reste seulement dans les souvenirs. Et nous en avons des possibilités. L’union fait la force. C’est dans l’union au sein de la force publique que, justement, nous aurons la force. Il nous restera à poursuivre l’effort de formation et dans les entraînements. Il nous faut toujours, même avec peu, poursuivre l’effort des entraînements », a-t-il insisté, estimant que les difficultés actuelles ne devraient pas totalement freiner les efforts dans l’entraînement et dans la formation à tous les niveaux.

Le président de la République a également rassuré la force publique que le gouvernement s’efforcera à tout mettre en œuvre pour que les forces de défense et de sécurité puissent disposer d’un minimum d’équipements qui pourraient leur permettre d’assumer la sécurité de la population et l’intégrité du territoire national. Evoquant l’environnement actuel du Congo, Denis Sassou N’Guesso pense que le pays doit être à mesure de faire face à toutes les situations qui pourraient intervenir.

Parfait Wilfried Douniama

Notification: 

Non