Opinion

  • Éditorial

Richesse

Mercredi 25 Avril 2018 - 20:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Avons-nous idée, sommes-nous conscients de l'incroyable richesse que détiennent notre pays et, de façon plus générale, les onze pays qui l'entourent au sein du Bassin du Congo ? Evidemment non comme le montre la très faible mise en valeur des immenses ressources naturelles que possède cette partie de l'Afrique. S'il en était autrement, chacun de nous, à la place qu'il occupe dans la société, vivrait de façon bien différente avec des revenus personnels lui garantissant un mode de vie infiniment plus confortable et une sécurité économique qui serait elle-même source de multiples avancées sociales.

Ce que nous devons comprendre aujourd'hui, c'est précisément qu'au-delà de la protection de la nature, qui est vitale pour l'espèce humaine, l'enjeu que constitue la création du Fonds bleu pour le Bassin du Congo est précisément l'avancée multiforme qui naîtra de la mise en valeur des ressources encore inexploitées qui nous entourent. Une mise en valeur qui ne sera ni partielle, ni anarchique, ni sauvage, mais organisée de façon progressive et rationnelle afin de protéger le capital hors norme que nous ont légué les générations précédentes tout en en tirant les justes bénéfices.

La tentation sera forte, samedi et dimanche, pour les humbles citoyens que nous sommes, de ne voir dans le Sommet régional sur le climat et le Fonds bleu pour le Bassin du Congo qu'une nouvelle grand'messe à laquelle participeront des hommes d'Etat et de hautes personnalités venus d'ailleurs pour se montrer, faire en quelque sorte de la figuration. Mais au-delà de la mise en scène que permet toute rencontre de ce genre, chez nous comme ailleurs, ce qui se jouera à Kintélé, dans la proche banlieue de Brazzaville, ne sera pas autre chose que notre destin individuel et collectif. D'où la nécessité d'écouter avec attention ce qui se dira et ce qui se fera dans ce lieu d’exception.

Imaginons le village de demain, avec ses routes carrossables, son approvisionnement continu en eau et en électricité, ses champs ensemencés, ses pâturages, ses troupeaux, ses rivières et ses étangs gorgés de poissons, son accès permanent à internet, son école et son centre de santé. Voilà ce qui naîtra demain du Fonds bleu si nous nous engageons nous-mêmes dans cette grande et belle aventure. Prenons-en conscience dès maintenant !

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 18/8/2018 | Et maintenant ?
▶ 18/8/2018 | Fête
▶ 16/8/2018 | 15 août
▶ 13/8/2018 | J - 2
▶ 11/8/2018 | Musique
▶ 10/8/2018 | J - 5
▶ 14/8/2018 | J - 6
▶ 8/8/2018 | J - 7
▶ 6/8/2018 | Allaitement
▶ 4/8/2018 | Plan