Opinion

  • Éditorial

Rigueur

Mercredi 20 Novembre 2019 - 11:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Ce que nous a appris la crise économique et financière dont nous sommes sur le point de sortir, si du moins nous respectons strictement les engagements de bonne gouvernance pris envers le Fonds monétaire international, c’est bien que la rigueur est une vertu cardinale dans la gestion d’une nation. Et que, par conséquent, elle doit s’imposer à chacun, du haut en bas de l’échelle sociale, quelle que soit la position qu’il occupe au sein de la collectivité.

Traduit en termes simples, cela signifie, d’une part, que les autorités chargées de gérer les finances publiques doivent faire preuve d’un strict respect des règles qui garantissent le bon usage des fonds qui leur sont confiés sous une forme ou sous une autre, mais d’autre part, que les citoyens doivent eux-mêmes s’acquitter des sommes dont ils sont redevables – impôts, taxes directes et indirectes, charges sociales – à un titre ou à un autre.

Si ces deux règles fondamentales sont appliquées de façon stricte, il ne fait aucun doute que dans un temps très court, le montant de la dette publique, qui avait atteint un niveau insupportable ces dernières années, se réduira de façon telle que la croissance nationale repartira du bon pied et que, de ce fait, nous parviendrons à résoudre très rapidement tous les problèmes auxquels nous sommes présentement confrontés.

Le devoir de rigueur s’imposant désormais de façon claire et étant d’ailleurs inscrit en bonne place dans le programme mis au point ces derniers mois avec la communauté internationale, il importe au plus haut point que les autorités de la République l’inscrivent officiellement aujourd’hui en tête de leurs priorités. Et, bien sûr, le fassent savoir de façon claire par les multiples canaux dont elles disposent pour communiquer avec la nation.

Les conditions d’un rebond national étant désormais réunies, un tel geste, s’il est accompli avec force au plus haut niveau de l’Etat, aura comme conséquence immédiate de redonner confiance à toutes celles et tous ceux qui observent avec attention la scène nationale de l’intérieur comme de l’extérieur.

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 12/12/2019 | Bantous
▶ 12/12/2019 | Les Algéries?
▶ 11/12/2019 | Poumon
▶ 11/12/2019 | Conseil
▶ 9/12/2019 | Sinistre
▶ 6/12/2019 | Du bon usage …
▶ 5/12/2019 | Antivaleurs
▶ 9/12/2019 | Initiatives...
▶ 4/12/2019 | Fissure
▶ 3/12/2019 | Fonds bleu