Scrutins de décembre: le Conseil œcuménique souhaite des élections inclusives

Mercredi 22 Août 2018 - 18:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Tout en affirmant qu’ils sont satisfaits jusqu'ici du déroulement du processus qui respecte la Constitution et le calendrier électoral, les membres de la structure religieuse émettent cependant quelques préoccupations en rapport avec la décrispation de l’espace politique, la question du fichier électoral et la machine à voter.  

Du 19 au 21 août, les confessions religieuses réunies autour du Conseil œcuménique des églises ont entamé une série de consultations qui les ont amenées à rencontrer les parties prenantes au processus électoral en République démocratique du Congo (RDC). Dans cette mission, le pape François avait dépêché une délégation de trois personnes à Kinshasa pour participer à ces échanges afin de permettre au Conseil d’avoir une réelle perception sur l’ensemble du processus électoral dans le pays pour un meilleur décryptage. Les représentants de la communauté islamique et de l’Eglise Kimbanguiste ont, à côté d’autres composantes religieuses, participé à ces rencontres à l’issue desquelles un communiqué conjoint a été publié le 21 août.

Il ressort de cette déclaration signée par le révérend Olav Fykse, de l’Eglise luthérienne de Norvège et secrétaire général du Conseil œcuménique des églises, que cette structure religieuse plaide pour l’organisation des élections inclusives. Tout en se déclarant satisfaits du déroulement du processus électoral qui respecte la Constitution et le calendrier électoral, les membres du Conseil ont cependant exprimé quelques préoccupations en rapport avec la décrispation de l’espace politique, la question du fichier électoral et la machine à voter. « Certains défis, s’ils ne sont pas pris en compte, peuvent rendre vains les efforts déployés jusqu’alors, notamment la question des personnes enrôlées sans empreintes digitales, le besoin de consensus et de confiance dans l’utilisation de la machine à voter, l’importance d’accomplir des mesures de décrispation envers les prisonniers et exilés politiques et la nécessité de garantir l’inclusivité des élections », ont-ils alerté.               

Aux confessions religieuses basées en RDC, le Conseil leur a demandé de parler d’une seule voix en cette période de l’histoire du pays. « Nous pensons que quand il s’agit du besoin d’élections pacifiques, la paix pour le futur, avec la justice pour ce pays, les églises doivent avoir un même message et le transmettre ensemble », a indiqué à ce sujet le pasteur Olav Fykse Tveit. Protestants, catholiques et les autres devront, de son point de vue, chercher à se mettre ensemble pour faire la différence. « Ils doivent montrer qu’ils ont un seul intérêt, un seul bien pour lequel ils se battent. Ils doivent parler à toutes les parties concernées durant la campagne. Ils doivent les encourager à être des agents de la paix », a-t-il ajouté.

Alain Diasso

Notification: 

Non