Solidarité : des repas au profit des orphelins à Pointe-Noire

Samedi 8 Juin 2019 - 16:12

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Dans le cadre de son programme « Stop Hunger », la société Sodexco a offert à manger, 7 juin, à plus de trois cents orphelins dans la ville.

 «Stop Hunger », a expliqué son responsable, Wilfrid  Mabounda, est un programme  initié depuis 1996 par les salariés de Sodexco, après un constat sur  la volonté des apprenants nourris à travers  des cantines scolaires et leurs difficultés de s’alimenter lors de la  fermeture de ces cantines pendant la période  des vacances. Ainsi, le programme «Stop Hunger» avait donc remplacé les cantines scolaires en vue d’encourager  les élèves et étudiants à mieux continuer leur scolarité.

«Stop Hunger est un réseau mondial à but non lucratif qui agit pour un monde sans faim dans trois domaines, notamment l’aide locale aux plus démunis, l’autonomisation des femmes et l’aide d’urgence. Ce programme s’appuie sur des partenariats avec 1200 ONG locales et internationales. En 2018 ; quatre-vingt-treize mille volontaires ont été mobilisés à travers cinquante-trois pays et cinq millions de repas distribués. Ce réseau agit pour un monde sans fin, depuis plus de vingt ans, et partage avec son partenaire fondateur, Sodexco, un même espoir de qualité de vie pour tous », a-t-il signifié.

En plus des repas, plusieurs cartons de vivres de diverses natures ont été également remis à quelques orphelinats de la ville, notamment Espace enfants, Centre d’accueil de Mvou-Mvou, Jean-Baba, Association solidarité internationale.

Remerciant pour leur part les organisateurs de cette rencontre, Pascaline Moundiari et Cyr Parfait Dibala, respectivement gouvernante de l’orphelinat Espace enfants et coordonnateur des programmes de l’Association solidarité internationale, ont souhaité que cette initiative se pérennise et que d’autres structures publiques  ou privées s’appuient  sur cet exemple de ce programme  en vue de mieux protéger  les enfants orphelins vulnérables. « La lutte contre la faim constitue un facteur très capital pour l’éducation et l’avenir des enfants orphelins, un enfant qui n’est pas bien alimenté s’expose à plusieurs risques en société », ont-ils rappelé.

 

 

 

 

Séverin Ibara

Légendes et crédits photo : 

Les enfants prenant le repas / Adiac

Notification: 

Non