Suivi des personnes du 3e âge : Lancement à Pointe-Noire d'un plan d’action conjoint 2017-2022

Samedi 11 Novembre 2017 - 11:57

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le programme vise l'identification des personnes en perte d'autonomie financière en vue de leur offrir des soins gratuits à domicile.

 

L'opération qui se déroule depuis le 10 novembre a été lancée par l’Association d’aide et soins à domicile pour personnes âgées du Congo  (Aasdpac) que dirige Auguste Valairy Loko. Dans sa mise en œuvre, il est prévu plusieurs phases dont la première concerne l’identification gratuite des personnes âgées. « Cette identification qui s’effectuera dans les hôpitaux de la ville permettra d’avoir un registre départemental des personnes âgées. C’est donc une opportunité qui permettra à ces personnes, pendant tout le mois de novembre, de bénéficier d’un suivi et d’un accompagnement médical, social et psychologique», a déclaré le directeur départementale de la Santé, Jean-Pierre Michel Dzondault, présant à la cérémonie. Il a rappelé que ce « protocole d’accord entre le ministère de la Santé et de la population et l’Aasdpac s’inscrit dans l’axe prioritaire numéro 6 du projet de société du président de la République, Denis Sassou N’Guesso, qui accorde une place de choix à la réalité de la gratuité des actes et des soins sanitaires accordés par l’Etat au profit de certaines catégories.»

Pour sa part, le vice-président de l’Aasdpac, Godefroy Mouanda Mavoungou, a salué, d'une part, l’appui administratif du gouvernement à travers le ministère de la Santé et de la population et, d’autre part, l'appui financier de la société pétrolière Total E&P Congo qui permet un bon fonctionnement des activités de cette association.

« C’est depuis septembre 2010 que l’Aasdpac est soutenue financièrement par Total E&P Congo, à travers sa politique de continuité des soins à domicile de ces retraités en perte d’autonomie, conformément à la responsabilité sociétale de cette entreprise (...). Le plan d'action 2017-2022 va s’étendre sur quatre phases, notamment l’identification des maladies survenant avec la vieillesse auprès des personnes âgées des départements de Pointe-Noire et du Kouilou, la phase de référence, celle du traitement des données et aussi celle du suivi à domicile », a-t-il indiqué.

Notons que le coup d'envoi de cette activité a été donné en présence du conseiller socio-sanitaire du préfet de Pointe-Noire, Albert Mahounga, et des représentants des associations des retraités. Le contrôle de la tension artérielle, du taux de glycémie et du poids des participants  a marqué le clou de la cérémonie.

Séverin Ibara

Légendes et crédits photo : 

Photo Adiac: photo de famille après l'activité

Notification: 

Non