Transport : accord de collaboration entre les conseils des chargeurs des deux Congo

Lundi 8 Avril 2019 - 18:27

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le Conseil congolais des chargeurs (CCC) de la République du Congo et l’Office de gestion du fret multimodal (Ogefrem) de la République démocratique du Congo ont conclu un partenariat, le 5 avril, à Kinshasa.

Les documents ont été paraphés par le directeur général du CCC, Séraphin Mouendzi et celui de l’Ogefrem, Patient Sayiba Tambwe.

Les deux conseils des chargeurs se donnent, à travers cet accord, réciproquement mandat de réguler et de gérer le fret des deux pays transitant par leurs ports respectifs.

Ils s’engagent à reconnaître mutuellement les documents délivrés en bonne et due forme par l’un ou l’autre, dans le cadre du suivi du trafic multimodal en transit ou inter-Etats.

Les deux parties vont faciliter, en cas de besoin, l’implantation des bureaux avancés des conseils des chargeurs respectifs.

Chaque conseil transmettra à l’autre les statistiques telles que le titre de transport, la nature des marchandises, le pays d’origine, le lieu du chargement, les ports de transit, le tonnage et le volume transporté, les tarifs appliqués, les moyens de transport, l’identité du transporteur et le mode de conditionnement.

Le CCC et l’Ogefrem s’engagent à représenter leurs intérêts mutuels auprès des chargeurs, transitaires, affréteurs, armateurs, autorités portuaires et toutes personnes tant physiques que morales, publiques ou privées, intervenant dans le processus d’acheminement du fret maritime transitant par les ports des deux Congo.

Ils vont veiller à l’application de leur réglementation sur la régulation et la gestion du fret multimodal en transit ou inter-Etats, à contrôler et délivrer les documents de couverture du fret à l’import ou à l’export, et à s’assister dans le recouvrement de la commission d’intervention.

« On est voisin mais nous sommes très éloignés. Il n’y a jamais eu de documents formels écrits. À la limite, il n’ y a jamais eu de collaboration », a souligné Séraphin Mouendzi.

Les deux conseils des chargeurs conviennent de se retrouver chaque six mois aux fins d’évaluer cet accord qui obéit aux dispositions de l’Organisation maritime de l’Afrique de l’ouest et du centre et de l’Union des conseils des chargeurs africains.

« Je crois qu’il était tout à fait logique que nous puissions avoir un document qui définit le cadre de la collaboration entre l’Ogefrem et le CCC », a indiqué, pour sa part, Patient Sayiba Tambwe.

Christian Brice Elion

Légendes et crédits photo : 

Deux navires à quai au Port autonome de Pointe-Noire

Notification: 

Non