Unesco: la Semaine africaine édition 2019

Lundi 20 Mai 2019 - 20:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Devenu un rituel autour de la Journée de l’Afrique, célébrée chaque année le 25 mai, le Groupe africain de l’Unesco organise, du 20 au 24 mai, une « Semaine africaine » au siège de l’Organisation. La volonté est d’ouvrir la manifestation culturelle à la diaspora « hors les murs » en ajout d’autres événements.

Unesco Semaine africaine 2019, de gauche à droite les ambassadeurs Henri Lopes, Rodolphe Adada, Henri Ossebi et Firmin Édouard Matoko Sous-directeur général, Secteur pour la Priorité Afrique et les Relations extérieuresEn présence de la directrice générale de l’Unesco, Audrey Azoulay et du corps diplomatique accrédité, le Groupe africain auprès de l’Unesco a ouvert, le 20 mai, les festivités de la Semaine africaine intitulée « Paix, innovation et développement durable en Afrique ». C’est l’occasion de célébrer la richesse africaine au travers des expositions, de conférences, de projections cinématographiques et surtout de montrer les avancées dans l’innovation, avant de clôturer l'activité par une soirée de gala.

Du côté de la délégation congolaise auprès de l’Unesco, cette semaine africaine est également l’occasion d’associer autour de Henri Ossebi et du comité d’organisation, l’actuel ambassadeur du Congo en France, Rodolphe Adada, et l’ancien, Henri Lopes. Parmi les invités à la célébration de la culture, le sapeur Ben Moukacha, heureux d’avoir découvert le tableau exposé de l’artiste Samba sur la sape, représentant trois sapeurs en rituel de la "diatance".

Comme les années précédentes, les stands pays proposeront les vitrines de la culture de leurs pays respectifs. Le stand Congo comptera à nouveau sur ses cinq représentantes : Renée Yolande Obomby pour les sculptures en bois; Motse Akanati, la styliste-modéliste; Romaine Aissi, la créatrice en produits Wax; Léo-Cady Kakama, écrivaine et Vanessa Agnagna l’artiste-peintre.

Du 20 au 24 mai, la vitrine culturelle de l’Afrique en France se dressera au siège de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture à Paris. D’ores et déjà, à l’issue de cette rencontre, la délégation congolaise prévoit d’étendre ses activités hors des murs, plus précisément, à la Guinguette africaine de Suresnes avec l’appui du producteur Cyriaque Bassoka.

Marie Alfred Ngoma

Légendes et crédits photo : 

Photo : Photo : Unesco Semaine africaine 2019, de gauche à droite les ambassadeurs Henri Lopes, Rodolphe Adada, Henri Ossebi et Firmin Édouard Matoko Sous-directeur général, Secteur pour la Priorité Afrique et les Relations extérieures Crédit photo : Bedel Bango

Notification: 

Non