Opinion

  • Éditorial

Urgence

Vendredi 12 Octobre 2018 - 12:13

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Est-il besoin de rappeler à ceux qui seraient tentés de l’oublier combien est essentielle la conclusion rapide de l’accord en cours de négociation depuis des mois avec le Fonds monétaire international (FMI) ? Non pour des raisons purement financières puisqu’une forte augmentation des ressources de l’Etat résultera à bref délai de la remontée des cours du pétrole sur les marchés mondiaux et de la hausse significative de la production nationale de ce même pétrole que génère la mise en exploitation du gisement de Moho Nord, au large de Pointe-Noire, mais pour des raisons stratégiques que personne ne peut se permettre d’ignorer dans le contexte actuel.

Comment, en effet, le Congo, notre Congo, pourrait-il attirer vers lui les grands investisseurs et rendre confiance à la communauté financière internationale s’il ne conclut pas très vite l’accord attendu avec les autorités de Bretton Woods, accord qui confirmera le processus de remise en ordre des finances et de la gouvernance publique qui elle-même nous permettra de ne plus dépendre du pétrole en garantissant la diversification de l’économie nationale ? Bien au-delà du redressement des finances publiques, ce qui est en jeu dans cette affaire n’est pas autre chose que la crédibilité de l’Etat lui-même.

Ne nous faisons pas d’illusion : les grandes nations comme la Chine, les Etats-Unis, la France ou la Russie, tout comme les grandes institutions comme la Banque mondiale ou le Club  de Paris ne nous feront confiance à l’avenir que si nous parvenons à concrétiser très vite l’accord qui nous liera au FMI. Il en a été de même ces dernières années pour tous les pays du continent qui ont traversé, comme nous, des difficultés liées à l’effondrement des cours des matières premières sur les marchés mondiaux et il en ira de même aussi longtemps que la gouvernance mondiale reposera pour une large part sur cette puissante institution née au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.

Tout mettre en œuvre afin d’aboutir à un accord en bonne et due forme comme l’ont fait avant nous les autres pays de l’Afrique centrale est de façon très évidente un impératif catégorique.

 

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 13/12/2018 | Réconciliation
▶ 13/12/2018 | Cadeaux
▶ 13/12/2018 | Dix jours
▶ 12/12/2018 | Routes
▶ 11/12/2018 | Intégration
▶ 9/12/2018 | Hygiène
▶ 7/12/2018 | Moeurs
▶ 7/12/2018 | Liste
▶ 6/12/2018 | Implication
▶ 5/12/2018 | Survie