Vaccination de routine : le PEV lance la campagne de communication

Samedi 30 Mai 2020 - 15:01

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La campagne d'une durée de deux mois, de juin à juillet, a pour objectif d'accroître la demande et l'offre des services de vaccination de qualité pour augmenter la couverture vaccinale dans les différentes zones de santé du pays en cette période de la riposte à la covid-19.

 

La campagne de communication pour la promotion de la vaccination de routine a été lancée par le PEV, le vendredi 29 mai, au cours d'une séance de briefing avec les journalistes membres du Réseau des journalistes amis de l'enfant  (RJAE) au siege du PEV à  Kinshasa. A en croire la directrice du PEV, Dr Elisabeth Mukamba, la campagne de communication pour la promotion de la vaccination de routine est un moment de sensibilisation des parents à travers les médias ainsi  que d'autres canaux de communication  sur la vaccination en cette période  de confinement due à  l'état  d'urgence  à la suite de  la pandémie de la covid-19 que connaît le pays depuis près de trois mois.

A  cause des fausses informations sur le coronavirus, les parents ont peur de se rendre dans les hôpitaux pour la vaccination  de routine de leurs enfants craignant d'être contaminés par la covid-19.  Ce comportement expose ainsi ces enfants à la contamination des maladies pourtant évitables par la vaccination, notamment la polio, la rougeole.

Face à cette inquiétude, la directrice du PEV rassure les parents qu'ils ne doivent pas avoir peur parce que, dans tous les hôpitaux où se fait la consultation préscolaire, les gestes barrières sont de rigueur. En plus, a-t-elle insisté, le vaccin est disponible et gratuit. "Les gens ont créé  une grosse peur autour de la covid-19 oubliant que dans le contexte  de la RDC, le pays a perdu six mille quarante-cinq enfants en 2019 à la suite de  la rougeole et sept cent quatre-vingt-trois enfants cette année  au moment où  la covid-19 a tué  soixante-neuf personnes", a fait savoir Dr Elisabeth qui insiste par ailleurs que l'une des stratégies pour que les services de vaccination continuent malgré le confinement est la sensibilisation de la population. Pour ce faire, a-t-elle reconnu, les médias sont  un canal indiqué  pour atteindre beaucoup de gens.

Pour sa part, le directeur adjoint du PEV, Dr Aimé Cikomola, affirme qu'en dépit  du confinement, les services de vaccination de routine n'ont  pas arrêté."Ils continuent normalement et il y a des dispositions qui sont prises pour respecter les gestes barrières, notamment le lavage des mains et la prise de la température, le respect de la distanciation physique. En plus, les agents commis à  la vaccination sont très  bien protégés...", a-t-il indiqué.

Participant  à  cette réunion par vidéo-conférence, M Cheick  de l'Unicef invite les parents à  braver la peur en cette période  de la pandémie  de covid-19 pour se rendre dans les centres de santé où  se font la consultation préscolaire pour vacciner les enfants afin de les protéger  contre les maladies infantiles. Auparavant, Dr Bertin Lora du PEV, qui a exposé sur le renforcement de la communication sur la vaccination en période de confinement, a invité les journalistes à  éviter de propager des rumeurs mais plutôt  diffuser de vraies informations notamment sur la disponibilité et la continuité de services de vaccination dans toutes les formations  sanitaires et le site de vaccination habituels, le respect du calendrier vaccinal pour les enfants et les femmes, la gratuité des services de vaccination et l'assurance,  l'observance  des mesures  pour protéger  les enfants, les femmes enceintes, les parents et les agents contre le covid-19.

Blandine Lusimana

Légendes et crédits photo : 

La directrice du PEV lors du brefing avec les journalistes

Notification: 

Non