Vie associative : Telema mwana ya mapinga offre deux salles de classe aux enfants des policiers et militaires

Mardi 19 Novembre 2019 - 16:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Sur fonds propres, l'association qui oeuvre pour le bien-être des enfants des hommes en uniformes a construit les deux salles dans l'enceinte de l'école du camp policier Laurent-Désiré Kabila, dans la commune de Kinshasa, à Lemba.

L’inauguration des deux salles de classe a eu lieu le 15 novembre, en présence des représentants d’organismes internationaux et partenaires au développement, du conseiller politico-militaire de l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique, des représentants du gouverneur de Kinshasa, du bourgmestre de la commune de Lemba, des représentants des corps policiers et militaires de la République démocratique du Congo et d’autres personnalités, etc.

La coordinatrice principale Telema mwana ya mapinga (TMM), Christella Kiakuba, a coupé le ruban symbolique, avec à ses côté, le directeur des écoles de camps policiers et militaires, le colonel Valéry Kabeya. Elle a officiellement remis les clés de ces deux salles de classe dont les travaux ont duré deux mois au sous-proved de la commune de Lemba, en tant que partie bénéficiaire de cette œuvre.

L’acte posé par TMM a ému l’assistance et rentre dans la vision du président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui a décrété la gratuité de l’enseignement de base. L’idée est donc d’accompagner le chef de l’Etat dans cette vision salvatrice pour l’instruction, l’éducation et la formation des enfants. 

Faisant d’une pierre deux coups, Christella Kiakuba a, par ailleurs, saisi cette occasion pour offrir des bourses « Mwana ya mapinga academia » à des bénéficiaires, en présence de leurs parents qui étaient dans l’allégresse de voir leurs progénitures être pris en charge pour les études. Il s’agit de treize étudiants. Trois sont de l’Université de Kinshasa, trois de l’Université protestante au Congo, trois autres étudient à l’Institut supérieur des techniques médicales (Istm). Deux fréquentent l’Institut facultaire des sciences de l’information et de la communication, un étudie à l’Institut supérieur des techniques appliquées et, enfin, un autre de l’Istm/Croix-Rouge.

Une cinquantaine d’élèves du cycle primaire, orphelins des parents policiers et militaires, bénéficie de la prise en charge et de l’accompagnement de TMM, qui offre, en outre, une prise en charge à sept élèves du cycle secondaire. TMM envisage de prendre en charge, d’ici à 2020, plus ou moins six cents candidats enfants de policiers et militaires, ce qui sera un coup de pouce à la gratuité de l’enseignement déjà décrétée par le président de la République.

Martin Enyimo

Légendes et crédits photo : 

Christella Kiakuba et TMM offrent deux salles de classes à l'école du camp policier Laurent-Desiré Kabila de Lemba à Kinshasa

Notification: 

Non