Vie des partis : l’UDR-Mwinda rallie l’opposition constitutionnelle

Samedi 21 Juillet 2018 - 19:08

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La formation politique a procédé, par le biais de son secrétaire général, Paul Dihoulou, le 21 juillet à Brazzaville, à la signature du mémorandum de la plate-forme, trouvant nécessaire de jouer sa partition au sein de cette famille politique.

 

Justifiant l'acte qu'il a posé en signant le mémorandum de l'opposition incarnée par Pascal Tsaty Mabiala, le secétaire général l’Union pour la démocratie et la République ( UDR-Mwinda) a expliqué: « Nous nous sommes battus à l’opposition pour réclamer cette institution et faire de sorte que les partis politiques aient une représentation légale. Maintenant que le fruit de ce combat est arrivé, nous devons le savourer tous ». Paul Dihoulou a ajouté: « Ce qui compte à l’UDR-Mwinda, c’est l’intérêt général du pays. Nous devons privilégier, quelles que soient nos divergences, le dialogue. Ce qui est important, c’est le développement du pays, c’est la paix et l’unité. Si nous convergeons tous vers cet idéal, nous sauverons le pays ».

Prenant à son tour la parole, le chef de l’opposition congolaise, Pascal Tsaty Mabiala a, au nom de tous les partis de cette famille politique représentés à cette rencontre, pris acte de cet engagement solennel librement consenti par l’UDR-Mwinda, avant de lancer un appel aux autres partis qui n’ont pas encore compris l’intérêt de rejoindre l’opposition.

« Cette grande rencontre des partis qui demain, peut- être aujourd’hui, est encore minuscule va s’étendre et nous n’allons pas nous lasser à expliquer aux uns et aux autres le but de la création de ce rassemblement. Notre pays a trop souffert de nos divisions, des incompréhensions des uns et des autres. La responsabilité du destin du Congo est entre nos mains. C’est quelque chose de nouveau dans notre pays et vous qui êtes là, vous êtes les premiers à nous avoir compris », a-t-il déclaré.

 Pascal Tsaty Mabiala a invité les partis politiques à faire preuve de flexibilité, d’intelligence. « Tout ne s’obtient pas par la force, la hargne. Ce qui compte, c’est la force des partis et l’opposition ne gagnera ses batailles que si elle regroupe des partis forts », a-t-il souligné.

Rappelons que le 23 juin dernier, onze responsables des partis politiques de l'opposition ont signé un mémorandum d'entente au terme d'une période de trois mois de discussions aux fins de transcender leur divergence et offrir au Congo une force de proposition crédible.

 

Jean Jacques Koubemba

Légendes et crédits photo : 

Paul Dihoulou signant le mémorandum

Notification: 

Non