Vient de paraître : "Tout chemin mène à Rome" de Victor Massiandoki

Jeudi 6 Décembre 2018 - 15:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L'auteur quitte Kinshasa. Il use de les tous les moyens, du plus subtil au plus lâche, pour atteindre l’Europe. La volonté d’atteindre son but prime dans ce récit autobiographique paru aux Editions Jean Picollec.

Visuel couverture du livre "Tout chemin mène à Rome" de Victor MassiandokiVictor Massiandoki décrit son propre personnage comme « bon élève » issu d’une famille pauvre. Il rêve de la France pour une vie meilleure, fuir les tares de l’Afrique avec sa situation instable, politique, économique, ethnique, religieuse, voire de plus en plus climatique, écrit-il.

Son récit est celui d’un migrant soutenu par la foi, son optimisme, sa volonté, sans recourir à l’intervention d’une quelconque ONG. Le périple est long et dure plusieurs années. De la République démocratique du Congo (RDC) en passant par le Congo, le Gabon et le Cabinda en pleine guerre d’indépendance, il exerce plusieurs petits boulots pour surmonter les handicaps.

Ce long voyage, effectué souvent à pied, dresse un tableau panoramique de la traversée de l’Afrique subsaharienne profonde dans ses us et coutumes, sa nourriture ou ses relations humaines.

Extraits

« Papa, Maman, je viens vous voir parce que je suis le plus jeune des garçons et le seul qui pourra tous vous aider, y compris mes grands frères et sœurs. Je veux voyager en Europe comme le cousin Daniel qui m’avait promis que je partirai avant sa femme et qui n’a pas tenu sa promesse… »

« C’est pourquoi aujourd’hui je viens vous demander la permission de partir avec mon ami Parfait au Gabon, chez son grand frère, où, de là, nous chercherons le moyen de voyager vers la France ou la Belgique ».

Victor Massiandoki est né en 1959, dans la province du Bas-Congo, en RDC. Il réside en France et exerce le métier de menuisier-poseur à Paris. Son goût de l’écriture a été suscité par les écrivains et hommes politiques Léopold Sédar Senghor et Aimé Césaire, « les pères de la négritude ».

Récit stimulant et distrayant à lire absolument !

ISBN : 978-2-86477-465-5

Editions Jean Picollec

 

Marie Alfred Ngoma

Légendes et crédits photo : 

Le visuel de la couverture du livre "Tout chemin mène à Rome"

Notification: 

Non