Opinion

  • Éditorial

Vœux

Mardi 8 Janvier 2019 - 11:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Ce que les cérémonies de vœux, qui se sont déroulées ces derniers jours et qui s'achèvent aujourd'hui dans les jardins du Palais du peuple avec le défilé de la société civile, ont confirmé, c’est bien la volonté de la plus haute autorité de l'Etat de mener jusqu'à son terme le plan de relance de l'économie qui lui-même résoudra les problèmes auxquels nous sommes confrontés depuis trois longues années.  C'est aussi la volonté de la nation tout entière, à commencer par les membres du gouvernement, les hauts fonctionnaires de l'Etat et les élus des deux chambres du parlement, de contribuer activement à cette même relance.

Au-delà du rite traditionnel qui permet chaque année le rassemblement, autour du chef de l'Etat, des différentes composantes de la nation, les cérémonies de vœux avaient, cette année, un accent particulier. Ceci pour les deux raisons suivantes : d'abord, parce que la crise qui a durement frappé le Congo est sur le point de s'achever comme le laisse prévoir l'accord en cours de négociation avec le Fonds monétaire international, ensuite, parce que notre pays est le seul pays réellement stable de cette partie de l'Afrique qui occupe une position stratégique au cœur du continent. En entourant le président de la République comme ils l'ont fait ces derniers jours, les Congolais et les représentants des pays partenaires du Congo ont affirmé leur unité, leur solidarité et donc leur capacité à résoudre les problèmes auxquels nous sommes  confrontés.

S'il en est ainsi, c'est bien parce que l'année 2019 s'annonce à tous égards une année décisive. Pour le Congo, bien sûr, dont tout indique aujourd'hui qu'il va reprendre sa marche en avant mais aussi, pour cette partie du continent qui fait face à de grands troubles politiques comme en témoigne la situation en Centrafrique, au Gabon et en République démocratique du Congo. Doté par la nature de richesses naturelles immenses, le Bassin du Congo a tout pour s'imposer dans les années à venir comme l'un des acteurs incontournables de la scène diplomatique mondiale. Pour qu’il en aille ainsi, il faut simplement qu'il assoie sur des bases plus solides sa stabilité politique et son développement économique. Tel est l'enjeu des prochains mois. Or, c'est bien sur ce terrain que le Congo, notre Congo, entend tenir sa place, toute sa place.

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 18/3/2019 | Compétition
▶ 15/3/2019 | Leçons
▶ 14/3/2019 | Liberté !
▶ 14/3/2019 | Merci !
▶ 13/3/2019 | Odzala
▶ 12/3/2019 | Impressionnante
▶ 11/3/2019 | Alerte
▶ 8/3/2019 | Pacte
▶ 7/3/2019 | 8 mars
▶ 5/3/2019 | Soutenabilité