Zone Cémac : mise en circulation très bientôt de nouvelles pièces de monnaie

Mardi 3 Décembre 2019 - 11:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) a annoncé, le weekend dernier, l’émission des nouvelles pièces de monnaie en remplacement de celles qui sont en circulation dans les pays de la sous-région, pour contrer les mauvaises pratiques de certaines personnes qui les utilisent de manière récurrente à d’autres fins.

L’annonce a été faite par le gouverneur de la BEAC, Abass Mahamat Tolli, notamment au terme des travaux de la session du comité monétaire et financier de l’institution tenue à Bangui, en République centrafricaine.

Selon le gouverneur, la mise en circulation de nouvelles pièces dans les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cémac) est attendue d’ici à la fin de ce mois, ou encore au début de l’année prochaine afin de faire face et répondre à la crise de monnaie constatée dans les pays de la sous-région.

En effet, pour Abass Mahamat Tolli, les nouvelles gammes de pièces de monnaie ne concernent que certaines dénominations dont la rareté se fait sentir sur le marché local. « Nous avons le stock de toutes les pièces de la sous-région. Il a été signalé quelque besoin pour certaines dénominations, mais pas toutes les catégories de pièces. Les commandes ont été faites, nous attendons la livraison normalement d’ici à la fin de ce mois », a spécifié le gouverneur de la BEAC.

Déplorant la rareté de pièces dans la sous-région, le ministre centrafricain des Finances et du budget, Henri Marie Dondra, a déclaré que cette situation à Bangui est créée et amplifiée par l’utilisation des machines ainsi que des jeux d’argent installés dans la ville. « Nous avons pris des mesures, avec le ministère de l’Intérieur, pour arrêter cela. Mais il se trouve que les pièces sont rares aujourd’hui et nous devons en fournir et mettre en circulation des nouvelles », a  signifié le ministre centrafricain. « En Centrafrique, il est difficile actuellement d’avoir les pièces de monnaie, plus particulièrement les pièces de cent francs CFA. Cette crise est liée à la prolifération des jeux qui perdurent malgré qu’un arrêté ait été pris pour l’interdire. Une autre raison est l’utilisation de ces pièces à d’autres fins par certaines personnes qui les exportent », a-t-il conclu.

Rock Ngassakys

Notification: 

Non