Zone économique spéciale de Pointe-Noire : le Congo et la Chine signent le relevé des conclusions relatives à l’accord-cadre

Samedi 28 Juillet 2018 - 14:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le texte a été signé par les experts des deux pays, le 27 juillet à Brazzaville, en présence des ministres Jean-Jacques Bouya, Pierre Mabiala, Adélaïde Mougagny et Ingrid Ebouka Babakas, en prélude à la signature définitive du document en septembre prochain par les présidents des deux pays, Xi Jinping et Denis Sassou N’Guesso.

 

 

 

Pendant les négociations, les experts ont travaillé sur la base du projet élaboré par la partie congolaise à partir de la proposition de la partie chinoise en date du 18 juillet. Au terme de leurs travaux, les deux parties se sont convenues sur l’ensemble des dispositions de cet accord-cadre qui comprend quinze articles.

Ce document sera présenté aux autorités hiérarchiques de chaque partie en vue d’obtenir leur validation et le cas échéant, faire l’objet des amendements qui pourraient être discutés et apportés d’accord parties.

 Déjà, la partie congolaise a accepté le principe d’association de la China overseas infrastructure development and investment compagny limited (COIDIC) qui l’a sollicité à l’élaboration de la liste négative des domaines ou secteurs interdits ou limités aux investisseurs étrangers dans la zone économique spéciale de Pointe-Noire.

Les deux parties ont ensuite réaffirmé leur volonté commune et la ferme détermination de signer cet accord-cadre en marge du Forum sino-africain de septembre à Pékin, en Chine. La délégation de COIDIC a également marqué sa volonté de disposer d’une centrale à gaz pour la production d’électricité au développement des activités industrielles prévues dans la zone.

La partie congolaise, à son tour, a informé COIDIC de l’existence d’un projet similaire en études avec la société Khalil, une firme émiratie.

Il faut rappeler que c’est depuis l’année dernière que les deux parties ont commencé à travailler sur ce projet dont les études concernent la conception industrielle, le plan général et spatial de la zone. Les différents projets à réaliser sont le développement de l’agriculture, la production de l’aluminium, le développement du port maritime, notamment dans sa partie minérale, la mise en place des grandes industries en vue de créer des emplois, améliorer le niveau de vie de la population.

Ainsi, le 27 juillet, les deux parties sont arrivées à la finalisation de la phase de planification de cet accord-cadre qui sera suivie, dans quelques mois, de la signature proprement dite.  Ce projet fait partie des volets du Plan national de développement et sera accompagné par le gouvernement.

A cet effet, les délégations chinoise et congolaise ont mené des négociations relatives à cet accord pour le développement de cette zone économique spéciale. 

 

 

 

Jean Jacques Koubemba

Légendes et crédits photo : 

Les deux parties lors de la signature du relevé des conclusions des négociations

Notification: 

Non