Économie


Économie
Jeudi 11 Octobre 2018 - 17:30

Les dirigeants de l’établissement public ont décidé, à l’issue de leur conseil d’administration, d’augmenter les tarifs du domaine portuaire. La décision a provoqué une levée de boucliers parmi les locataires qui dénoncent une décision unilatérale.

Après des négociations infructueuses avec les dirigeants du port, le collectif des commerçants a saisi le ministère de tutelle qui a demandé aux deux parties de trouver très vite un compromis. Le nouveau plan tarifaire contesté concerne les entrepôts, le terre-plein (les espaces portuaires), les marchandises en transit et surtout les bar-restaurants appelés "boxes".

Les commerçantes du port sont, en effet, les plus touchées par les nouveaux tarifs. Le port dispose au total de  vingt-deux boxes, dont les loyers sont passés de vingt-quatre mille à trente-six mille FCFA. Ces commerçantes déplorent la baisse ... Lire la suite


Économie
Jeudi 11 Octobre 2018 - 16:26

Il s’agit de la deuxième plus grosse dépense de l’État dans la période comprise entre janvier et septembre, avec un taux de réalisation de 198 % exactement. Une tendance qui vient confirmer une accélération des activités tant du gouvernement de la République que du reste des institutions publiques. 

Les chiffres retraçant l’exécution du budget de l’État à fin septembre indiquent un taux de réalisation de 60 % en recettes mobilisées et 56 % en dépenses effectuées. Un motif de satisfaction pour le gouvernement de la République qui approche les 100 % avant la fin de l’année. Ces informations sont reprises dans un document officiel publié par la Banque centrale du Congo. En chiffres, le cumul des recettes indique un peu plus de 5 352 milliards de francs congolais. Quant aux dépenses cumulées, le document les établit à un peu plus de 5 022 milliards de ... Lire la suite


Économie
Jeudi 11 Octobre 2018 - 15:46

L’Association africaine de défense des droits de l’homme (Asadho) a écrit, le 8 octobre, au ministre d’Etat en charge du Plan et président du comité exécutif de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), au sujet des rapports de revue des états financiers des sociétés publiques pour l’exercice 2016.

L'Asadho se dit préoccupée à la suite des rapports des consultants qui ont fait, à la demande du comité exécutif de l’ITIE, la revue des états financiers de quelques entreprises étatiques. Des préoccupations qui viennent s’ajouter, selon elle, à celles exprimées à la réunion du comité exécutif du 8 mai dernier, au cours des débats sur les rapports du centre Carter et de Globalwitnes relatifs à la gouvernance de la Gécamines.

L’association fait constater, en effet, que lors de cette rencontre, deux décisions ... Lire la suite


Économie
Mercredi 10 Octobre 2018 - 20:05

Bannies déjà des bureaux de change de Kinshasa, les devises américaines disposant de la caractéristique bien particulière ne font pas également l’unanimité au sein des institutions bancaires de la République démocratique du Congo (RDC). 

Récemment, la Raw Bank a semé le doute parmi ses fidèles clients en interdisant à son personnel tout encaissement ou toute opération de change avec les billets verts avec étoile. Au lendemain de cette mesure, la direction générale a décidé finalement de faire marche arrière.

En effet, beaucoup de Congolais ont eu la désagréable surprise de ne pas effectuer une opération de change à cause d’un billet vert portant une étoile sur la partie supérieure gauche, juste après la numérotation. Parfois, certains cambistes de rue acceptent finalement la transaction mais en proposant un taux plus bas. Au-delà des cent dollars ... Lire la suite


Économie
Mercredi 10 Octobre 2018 - 19:08

Le système de paiement monétique, lancé le 10 octobre à Douala, au Cameroun, intègre le mobile money ainsi que les transferts d’argent dans la sous-région.  

Les détenteurs de la carte de paiement pourront effectuer des retraits d’argent sur tous les guichets automatiques ouverts dans les six pays membres de la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale (Cémac). Ils peuvent également effectuer des paiements de biens et services chez tous les commerçants.

Une concertation sur ce nouveau produit communautaire a réuni, dans la capitale économique camerounaise, le Groupement interbancaire monétique de l’Afrique centrale (Gimac), la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), les établissements de crédits et de microfinance, les Trésors publics des États membres ainsi que les opérateurs de téléphonie mobile de la sous-région.

... Lire la suite


Économie
Mardi 9 Octobre 2018 - 15:17

Des études de faisabilité menées par les deux entreprises ont abouti à la découverte de cuivre à haute teneur et d'une grande valeur de lithium.

 

Une récente étude préliminaire de l'entreprise australienne AVZ Minerals révèle une valeur actuelle nette de 1,6 milliard de dollars américains pour le projet de lithium de Manono. Le directeur général d'AVZ, Nigel Ferguson, cité par proactiveinvestors.com.au, a déclaré que le projet Manono Lithium constituait désormais le plus grand projet non développé de lithium de roche dure au monde en termes de teneur, de durée de vie et d'extensibilité. 

L’étude de cadrage de la société a projeté une production annuelle d’environ 440 000 tonnes. «Le conseil d'administration d'AVZ Minerals est extrêmement satisfait des résultats des études indépendantes et a l'intention de commencer immédiatement une étude de ... Lire la suite


Économie
Mardi 9 Octobre 2018 - 13:30

Rebondissant au débat lancé par la Banque mondiale (BM) sur l’endettement massif des pays africains et le risque d’asphyxie de certaines économies régionales surendettées, Al Kitenge a rappelé que tout investissement dans le capital humain ne peut avoir lieu sans un endettement.

La BM estime que les pays africains ne devraient pas alourdir autant leurs dettes. Cette interpellation a suscité diverses réactions, dont celle d'Al Kitenge. Ce brillant économiste congolais qui adopte des positions très tranchées s’est dit préoccupé par cette mise en garde de l’institution financière internationale à l’endroit des pays africains. « Je suis très préoccupé d’entendre la BM parler d’un endettement trop élevé au niveau africain », a-t-il déclaré, soutenant au  contraire que l’Afrique devrait s’endetter pour injecter des capitaux frais dans les secteurs ... Lire la suite


Économie
Lundi 8 Octobre 2018 - 19:13

L’activité postale au Congo doit intégrer le e-commerce comme levier de croissance parce qu’il constitue le meilleur partenaire pour les entreprises amenées à vendre leurs produits sur des plates-formes en ligne, a soutenu, le 8 octobre à Brazzaville, le ministre des Postes, télécommunications et communications électroniques, Léon Juste Ibombo, dans une déclaration à l’occasion de la célébration de l'événement.

« La Société des postes et de l’épargne du Congo doit ainsi s’appuyer sur le numérique afin d’asseoir une nouvelle dynamique. Rappelons ici que l’ensemble des postes du monde est confronté à la baisse des services liés au courrier. Il apparaît donc que le commerce électronique représente un des nouveaux moteurs de croissance de notre entreprise publique », a assuré le ministre Léon Juste Ibombo.

La journée mondiale de la poste est ... Lire la suite


Économie
Lundi 8 Octobre 2018 - 18:54

Le projet de loi de finances 2019 présente des ressources budgétaires en progression par rapport à celles de 2018. Une situation liée en partie à la remontée des cours mondiaux du pétrole, l’augmentation de la production nationale et à la mise en œuvre des réformes publiques.  

Réuni le 6 octobre en conseil des ministres, le gouvernement a arrêté le projet de budget 2019 à la somme de 2308 798 000 000 F CFA contre 1602 619 295 029 F CFA de celui de l’exercice en cours, soit une hausse de plus de sept cents milliards de francs CFA.

Cette loi de finances prévoit un « niveau prévisionnel de l’excédent budgétaire attendu à 569 840 000 000 F CFA, ce qui permettra de résorber le déficit en ressources de trésorerie », a-t-on appris du compte rendu du conseil des ministres.

Le gouvernement se montre prudent malgré cette hausse de ressources en optant pour une ... Lire la suite


Économie
Lundi 8 Octobre 2018 - 13:15

Les responsables administratifs et financiers des structures étatiques vont désormais se connecter à un serveur pour émettre et recevoir le formulaire des dépenses de fonctionnement. Le dispositif est censé assurer la traçabilité dans la gestion des fonds publics.    

Un Système intégré de gestion des finances publiques (Sigfip) est expérimenté par le ministère des Finances et du budget, à travers sa direction du système d’information.

Aussi ce ministère forme-t-il à ce sujet ses cadres et ceux des ministères dépensiers sur la chaîne de la dépense et les exigences de transparence. Après la formation de la semaine dernière, une session similaire devrait s’ouvrir le 8 octobre, à Kintélé, dans la banlieue nord de Brazzaville.  

Ces rencontres, destinées surtout aux responsables financiers des départements ministériels, visent à vulgariser les ... Lire la suite

Pages