Politique


Politique
Mercredi 14 Novembre 2018 - 16:45

Intervenant le 13 novembre devant le Conseil de sécurité de l’ONU, l’ambassadrice des États-Unis aux Nations unies, Nikki Haley, a prévenu qu’il n’y a aucune raison de retarder l’échéance électorale dans le pays et qu’il n’y aura aucune excuse à l'échec.  

C’est, à la limite, une mise en garde que l’ambassadrice des États-Unis aux Nations unies a adressé aux parties prenantes au processus électoral en République démocratique du Congo (RDC), le 13 novembre, alors qu’elle intervenait devant le Conseil de sécurité de l'ONU sur le processus politique dans ce pays. Nikki Haley a déclaré s’en tenir à la promesse faite par le gouvernement congolais d’organiser les élections d’ici au 23 décembre par l’entremise de la Commission électorale nationale indépendante, l’organe attitré en cette matière. Ceci dit, la diplomate américaine ... Lire la suite


Politique
Mercredi 14 Novembre 2018 - 14:30

Décédé le 12 novembre 2009, le président-fondateur du Mouvement congolais pour la démocratie et le développement intégral (MCDDI) a totalisé neuf ans sous terre, le 12 de ce mois.

En mémoire de Bernard Bakana Kolélas, la direction politique de son parti a organisé une messe d’actions de grâce en l’Eglise Saint-Pierre Claver de Bacongo. Conduite par son président, Euloge Landry Kolélas, la direction politique du MCDDI s’est rendue en matinée au cimetière Nsouélé où repose pour l’éternité le président-fondateur pour y déposer une gerbe de fleurs.

Dans l’après-midi, les membres du parti, accompagnés de quelques cadres du Parti congolais du travail et de la majorité présidentielle, dont l’ancien ministre de la Justice, Aimé Emmanuel Yoka, ont pris part à la messe d’actions de grâce. Dans son homélie, l’abbé Jean De Dieu Passi a fait ... Lire la suite


Politique
Mardi 13 Novembre 2018 - 16:19

A la veille du démarrage de la campagne électorale prévu le 22 novembre, conformément au calendrier de la Commission électorale nationale indépendante, l'opposition congolaise offre l’image piteuse d’une structure désagrégée et en panne d’inspiration.

Avec la « tragicomédie » que les principaux leaders de l’opposition, réunis récemment à Genève, en Suisse, viennent de gratifier l’opinion en démontrant leur incapacité à se choisir un candidat consensuel, il y a de quoi relativiser désormais sur leurs chances de parvenir à l’alternance tant souhaitée au sommet de l’Etat. Le démon de la division n’a hélas jamais quitté les allées de cette famille politique qui, dans les deux  cycles électoraux qu’a connus le pays (2006 et 2011), s’est toujours présentée en ordre dispersé, sans un élément catalyseur de ses aspirations.

Aujourd’hui ... Lire la suite


Politique
Mardi 13 Novembre 2018 - 13:30

Le leader de l'Union pour le Congo (UNC)  motive sa décision par le respect des principes et de la volonté des militants de son parti qui l’ont enjoint à maintenir sa candidature à la présidentielle.

A la suite de Félix Tshisekedi qui a été le premier à retirer sa signature de l’accord de Genève du 11 novembre ayant porté Martin Fayulu candidat commun de l’opposition, c’est au tour de Vital Kamerhe de prendre aussi ses distances vis-à-vis de ce pacte. Il a pris cette décision dans la soirée du 12 novembre, quelques heures seulement après que le leader de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) s'est prononcé sur cet accord. Vital Kamerhe, lui aussi, explique ses motivations par la pression exercée par sa base qui n’était pas prête à digérer la candidature de Martin Fayulu à la présidentielle pour le compte de l'opposition.  « La ... Lire la suite


Politique
Lundi 12 Novembre 2018 - 20:30

Le président de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) ne fera pas cause commune avec ses pairs de l’opposition concernant la candidature unique à la présidentielle. Il maintient sa candidature et annonce que son parti est prêt à aller seul aux élections.

Les choses sont allées très vite. Quelques heures seulement après que les responsables de l’UDPS ont donné un ultimatum de quarante-huit heures à leur président pour retirer sa signature de l’accord conclu à Genève, sur la base duquel Martin Fayulu a été désigné candidat commun de l’opposition, Félix Tshisekedi est monté au créneau pour réagir à cette sollicitation. Sans trop se poser des questions, le leader de l’UDPS a pris, le 12 novembre, la résolution de retirer sa signature du communiqué ayant sanctionné cette rencontre. Il explique la portée de son acte, via une ... Lire la suite


Politique
Lundi 12 Novembre 2018 - 19:05

Le texte a été entériné à l'unanimité par la chambre haute du parlement, le 12 novembre, et vise l’amélioration du cadre juridique en vue de moderniser le secteur.

Proposé par la commission Economie et finance que dirige Jean-Marie Epouma, le projet de loi  portant code de l’urbanisme et de la construction, selon la commission, intègre les préoccupations actuelles de la société congolaise, conformément à la Constitution du 25 octobre 2015.

Ce projet fait la synthèse de plusieurs textes existants sur l’urbanisme et l’aménagement. Il corrige le manque de cohérence et l’éparpillement des textes ; le défaut de souplesse et l’inadéquation de certains textes ; l’insuffisance de la prise en compte des préoccupations environnementales et des capacités des administrations chargées de l’urbanisme et de la construction.

Six types d'opérations sont ... Lire la suite


Politique
Lundi 12 Novembre 2018 - 17:50

A l’issue de la réunion du bureau exécutif national de leur parti tenue le 12 novembre, à Brazzaville, les membres de cette instance dirigeante se sont dressés contre la malveillance des allégations sur le prétendu "Génocide des Laris au Congo".

Le bureau exécutif national du  Mouvement congolais pour la démocratie et le développement intégral (MCDDI) a indiqué que les affirmations d'un prétendu génocide des Laris visent uniquement à susciter et entretenir le ressentiment, la haine ethnique et le repli identitaire qui sont aujourd’hui contraires aux intérêts du Congo et de toutes ses composantes sans exception. Pour cette instance, l’auteur de cet ouvrage a des velléités de manipuler la population à des fins politiciennes.

En effet, ont  affirmé les membres du bureau exécutif national du MCDDI, en se fondant sur la définition du mot génocide, il ... Lire la suite


Politique
Lundi 12 Novembre 2018 - 17:04

Par la voix du secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Jean Marc Kabund, la base de la première force politique de l’opposition accorde à son président quarante-huit heures pour renoncer à l’accord conclu dans la capitale Suisse, consacrant Martin Fayulu candidat commun de l’opposition.

La tension était perceptible le 12 novembre à Kinshasa, au siège de l’UDPS, à Limete, où a été convoquée une réunion d’urgence des responsables du parti. Au menu, la désignation, la veille, de Martin Fayulu comme candidat commun de l'opposition à l'issue d'une réunion de trois jours à Genève, sous la médiation de la Fondation Kofi-Annan. Ici, cadres et militants disent non au plébiscite du leader de l'Ecidé qui, dit-on, n’a pas le profil requis pour porter haut l’étendard de l’opposition lors de la présidentielle de ... Lire la suite


Politique
Lundi 12 Novembre 2018 - 15:45

D’aucuns ont retenu leur souffle à l’annonce dimanche, depuis Genève, du candidat commun de l’opposition. Désigné par ses pairs pour porter l’étendard de l‘opposition dans la course à la présidentielle, le dirigeant de l’Ecidé  est cependant loin de faire l’unanimité. Les réactions en sens divers enregistrées quelques heures après l’annonce du compromis dégagé dans la capitale Suisse sont révélatrices du déficit d’agrément dont souffre déjà le nouveau promu.

À Kinshasa, le tollé a été général dans plusieurs états-majors des partis membres de l’opposition où l’on a crié  au scandale. À l’Union pour le Congo (UNC) et à l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), des militants chauffés à blanc ont manifesté à leur manière contre ce choix, prenant ainsi le contre-pied de leurs leaders respectifs dont ils ne ... Lire la suite


Politique
Lundi 12 Novembre 2018 - 15:32

A l’issue de trois jours de négociations facilitées par la Fondation Kofi-Annan, à Genève, le choix des sept principaux chefs de file de l’opposition s’est finalement porté sur le leader de l’Ecidé pour incarner les aspirations de cette famille politique qui tient à maximiser ses chances lors du scrutin du 23 décembre prochain.

Contre toute attente, alors qu’il n’était pas pressenti candidat commun de l’opposition au regard notamment de sa popularité relative et sectorielle, Martin Fayulu a néanmoins créé la sensation en déjouant tous les pronostics. Les six autres principaux chefs de file de l'opposition, réunis à Genève, ont jeté leur dévolu sur sa personne à l’issue de trois jours de négociations facilitées par la Fondation Kofi-Annan.

C’est donc le président de l’Engagement pour la citoyenneté et le développement (Ecidé) qui portera, ... Lire la suite

Pages